Déstigmatiser l’Islam

20141118_090952

Khadiyatoulah Fall et Mustapha Elayoubi étaient au Cercle de presse le mardi 18 novembre 2014.

Khadiyatoulah Fall, professeur titulaire de la Chaire d’enseignement et de recherche interethniques et interculturels (CERII) à l’UQAC, déplore qu’en 2014, 57 % des Québécois se sentent mal à l’aise devant l’islam. « Quand on entend parler de l’islam, il se présente à nous comme étant une infraction, un malaise, un problème de société ».

En effet, aujourd’hui, l’islam qui arrive à s’imposer et qui prédomine dans les médias est un islam conservateur et violent. « Le message du Coran est un message de mouvement. Quand on le lit, oui il y a de la violence, comme il y a de l’humanisme et de la solidarité. Il faut comprendre que le message premier de l’Islam est un message qui nous appelle, au fur et à mesure que la société avance, à nous inscrire dans la démocratie, dans l’égalité, dans l’humanisme et dans la solidarité » a insisté M. Fall. Le professeur croit que les islamistes devraient accepter que leur religion doive subir une relecture qui la ramène à son essence première.

Lorsque la question sur la conversion de jeunes par des sites Internet djihadistes spécialisés dans le recrutement international a été posée, le président de l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mustapha Elayoubi a soulevé le fait que les deux attentats que l’on a vus au Canada se basent sur cette radicalisation de jeunes. Il ajoute qu’avec la guerre qui sévit sans cesse depuis des années dans ces pays, le radicalisme religieux est devenu, avec le temps, une option pour beaucoup de jeunes dans ces pays. « C’est inhumain d’imposer à une population la souffrance que ces pays vivent depuis des années », a-t-il mentionné.

Elayoubi a affirmé que lorsque le président Bush a voulu attaquer l’Irak, l’ancien président de l’Égypte, Hosni Moubarak l’avait prévenu que s’il allait l’attaquer à cause d’un Ben Laden qui se trouvait en fait en Afghanistan, il ne ferait que créer 300 Ben Laden de plus. C’est ce qui se passe actuellement avec l’État islamique selon lui. « Ces gens-là ne sont pas des musulmans, c’est gens-là ne sont pas des gens croyants, ils ne sont même pas des humains. Parce que ce qu’ils font en ce moment, c’est comme s’ils avaient ramassé toute la barbarie à travers l’histoire […] et ils ont décidé d’en ajouter encore et de faire pire » s’est affligé M. Elayoubi. Il insiste sur le fait que l’État islamique utilise ces actes barbares à des fins politiques et économiques. L’Islam n’a rien à voir avec ça.

Audrey-Anne Maltais – Rédactrice Web – CEUC

Une réflexion sur “ Déstigmatiser l’Islam ”

  1. Malheureusement, certains médias ne font pas de nuances très évidentes entre Islam et État islamique ce qui peut biaiser la compréhension des gens. De plus, en général, les gens ne s’informent pas davantage à ce sujet et restent avec une conception très simpliste de la chose. Merci d’avoir partagé cet article qui pourra conscientiser quelques lecteurs.

Laisser un commentaire