//Le 12 août, j’achète un livre québécois! ◣

Le 12 août, j’achète un livre québécois! ◣

L’an passé, l’évènement a connu un succès dans les librairies. Quelques milliers de personnes ont embarqué dans le jeu et ont acheté un ou plusieurs livres québécois. Cette année, ce sera la deuxième édition de Le 12 août, j’achète un livre québécois!, un évènement lancé sur Facebook par deux auteurs de la province; Patrice Cazeault et Amélie Dubé.

11695771_10153335586905910_8167786731121986783_n
Mes cinq suggestions de livres québécois

1. Comme enfant je suis cuit de Jean-François Beauchemin est une littérature comique, douce et touchante comme un enfant, et possède une suite; Garage Molinari.

Le résumé du premier livre : « À 13 ans, Jérôme s’apprête à quitter l’enfance, étape qui fut pour lui particulièrement épuisante. Jérôme n’est cependant pas encore au bout de ses peines, puisque des événements déterminants tels la naissance de son indexdemi-frère Jules, son amour naissant pour sa voisine Joëlle, l’adieu définitif à son père et la mort de son chien Scotch viendront compliquer davantage le passage déjà difficile de l’enfance à l’adolescence.

Mais cette transition sera également l’occasion pour Jérôme d’une prise de conscience féconde sur les grandes questions de l’existence : la naissance, la mort, l’amour, l’amitié, la religion, le temps qui passe, la vie en société, la famille. Avec l’insolence et la drôlerie de celui qui, au début de sa vie, n’a pas encore été atteint par le sérieux et le protocole des grandes personnes, Jérôme trace lui-même le portrait d’un garçon dont la sensibilité et l’imagination exacerbées laissent deviner toute l’émouvante profondeur de l’enfance. »

2. Je suis une grande admiratrice de l’œuvre de Patrick Senécal, qui réussit à créer un univers bien particulier : dramatique, lugubre, trash et loufoque. Mon top trois, en ordre de préférence : Aliss, Le vide et Hell.com. Si vous n’êtes pas un adepte de l’horreur, vous pouvez peut-être vous risquer avec Malphas (une série de 4 tomes), qui ressemble davantage à un livre policier, mais empreint d’humour (et seulement un soupçon d’horreur).

JLI2780878.1433836144.580x580Le résumé d’Aliss : « À la suite d’une rencontre fortuite dans le métro, Alice aboutit dans un quartier dont elle n’a jamais entendu parler et où les gens sont extrêmement bizarres. Mais c’est normal, non ? Elle est à Montréal et dans toute grande ville qui se respecte, il y a plein d’excentriques, comme Charles ou Verrue, d’illuminés, comme Andromaque ou Chess, et d’êtres encore plus inquiétants, comme Bone et Chair… Alice s’installe donc et mord à pleines dents dans la vie, prête à tout pour se tailler une place. Or, elle ne peut savoir que là où elle a élu domicile, l’expression être « prêt à tout » revêt un sens très particulier… »

3. L’Inspecteur Specteur et le doigt mort, et sa suite L’inspecteur Specteur et la planète Nète, de Ghislain Taschereau sont, avant tout, hilarants. Ces livres policiers mêlent humour loufoque et humour cru. En réalisant mes recherches, je me suis rendue compte qu’un troisième livre avait été fait, L’Inspecteur Specteur et le curé Ré, qui sera mon futur livre de chevet, déjà sur ma liste pour le 12 août prochain.

Le résumé de la trilogie : « L’inspecteur Specteur est le meilleur inspecteur de police du monde. Et ce, grâce à Satan dont il est devenu, malgré lui, le disciple. En guise d’outils de travail, Satan a doté Specteur d’une arme à feu de calibre .666 qui ne se décharge jamais et d’une bague qu’il peut retracer n’importe où. Il lui suffit d’y penser. l-inspecteur-specteur-et-le-doigt-mort-1239942-250-400L’inspecteur Specteur travaille à résoudre les crimes les plus sordides dans la ville de Capit, la capitale de la Friande, l’un des plus beaux pays de la planète Nète. Son animal domestique est un perroquet qui répond au nom de Fido. Quand il a soif — et il a souvent soif —, l’inspecteur Specteur se désaltère à la Taverne Occulte, où seuls les suppôts du Diable sont admis. Travaillé par une libido insatiable, autre gracieuseté de Satan, Specteur est également condamné à effeuiller tout ce qui s’effeuille. Un doigt trouvé dans une boîte aux lettres, un jeune pommier dans le crâne d’un vieux cadavre, un prêtre à qui on a volé les veines… chaque enquête de l’inspecteur Specteur s’amorce dans le sombre, dans le tordu, dans le délire. »

4. Un livre que j’avais bien aimé lors de mon passage au cégep est Soudain le Minotaure de Marie-Hélène Poitras. Un drame qui se veut être un parallèle d’Ariane et le Minotaure, tiré de la mythologie grecque.

Soudain-le-minotaureRésumé du livre : « Novembre, un soir de neige et de violence. Dans un appartement de Montréal, une rencontre qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Le quotidien bouleversé par l’arrivée d’un être venu apporter la peur en cadeau. Quelques mois plus tard, depuis le fond de sa cellule, Mino Torrès décharge son fiel. Quant à Ariane, c’est entre Munich et Berlin qu’elle renoue avec ses sens. Deux versions complémentaires d’un brusque corps-à-corps. »

5. Ceux qui préfèrent les biographies, je vous propose 2celle de Gabrielle Lavallée, L’alliance de la brebis, qui relate son vécu dans une secte. Drame, horreur, mais surtout l’histoire vraie d’une femme forte d’esprit.

Résumé du livre : « Les victimes des sectes ne parlent pas, c’est bien connu. On ne sait pas toutefois si c’est la peur de la damnation éternelle, la honte ou quelque chantage des plus humains qui les en empêchent. Au Québec, en 1993, aucun livre n’avait encore été publié à ce sujet. »

L’évènement n’en est qu’à sa deuxième édition, mais gageons que la tradition pourrait poursuivre encore longtemps! C’était mes suggestions de lecture québécoise, maintenant on attend les vôtres!

Voici le lien de l’évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1692653024290212/

————————————————————–

Crédit photo : Bach illustrations