//« OOPS THEY DID IT AGAIN »

« OOPS THEY DID IT AGAIN »

Note de la rédaction : ce texte pourrait contenir des nouvelles d’univers parallèles.

Des étudiants en chimie de l’UQAC craignent d’avoir ouvert un autre passage vers les portes de l’enfer lors d’une expérimentation en classe ayant mal tourné. C’est, rappelons-le, le deuxième passage vers l’enfer ayant été découvert dans les murs de l’université cette année – le premier se trouvant, on le sait bien, à la cafétéria étudiante.

Par Catherine Fortin, raconteuse

« Un énorme trou s’est formé au centre de la classe… je n’ai pas osé m’en approcher, mais ceux qui l’ont fait affirment que c’était un creux infini, qu’on pouvait entendre les cris des âmes damnées », articule avec difficulté un étudiant visiblement perturbé par les évènements – c’est le seul que nous avons pu interroger à propos du drame; ses collègues n’ont pas pu être contactés, forcés à l’isolement suite au choc. La professeure présente durant les expérimentations, quant à elle, est portée disparue depuis l’incident.

Catherine Oops
« Est-ce que ces rituels sataniques seront à étudier pour l’examen final? » furent les derniers mots entendus par le témoin, avant le retentissement d’un cri déchirant, décrit comme étant « inhumain »

Tous les cours ayant lieu au sixième étage du Pavillon principal seront donc déménagés jusqu’à ce que les lieux soient sécuritaires pour les étudiants; ces derniers sont invités à communiquer avec leurs enseignants pour plus de détails.

——————————————————————————-

Crédit photo : http://i.imgur.com/AGE9dks.jpg