//« GENESIS – UN CINÉ-CONCERT »

« GENESIS – UN CINÉ-CONCERT »

Jeudi le 17 septembre 2015, Kenny Leguier, un étudiant de l’UQAC, proposait une projection-test de son projet cinématographique intitulé « Genesis – Un ciné-concert ». La projection avait lieu au Petit-théâtre (A0-1100) de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Lors de ma rencontre avec le jeune réalisateur qui fait sa maîtrise en cinéma, ce dernier m’a raconté que ce projet est parti de son désir de raconter une histoire avec des tableaux figuratifs et des images silencieuses, et qu’il voulait imbriquer de la musique en direct à la forme narrative de son récit. Ce projet, qui gravite autour de la nature et de l’environnement, englobe des thématiques universelles comme la naissance et l’émergence du cosmos.

Kenny m’a expliqué que la réalisation de ce film, qui a duré un an et demi, fut très physique pour l’équipe de tournage, formée entre autre de Maxime Girard (assistant à la réalisation) et de Laurie-Ann Dufour-Guérin (directrice photos). Le jeune réalisateur m’a raconté que l’équipe a dû se surpasser au quotidien, afin de composer avec des paramètres hors de son contrôle. De plus, le tournage s’est fait à travers les quatre saisons ; la contrainte des conditions extrêmes n’a pas été facile à gérer, à commencer par les déplacements dans des endroits vierges et naturels avec du matériel de tournage. Pendant l’entrevue, Kenny m’a raconté que l’équipe avait eu à tourner lors d’une journée où il faisait -38C, et qu’il arrivait souvent de devoir composer avec des journées de tempête et de pluie.

À propos de « Genesis – Un ciné-concert » et de sa narration qui sort des sentiers battus, Kenny m’a expliqué que l’objet de sa recherche vise, entre autre, à connaître l’état d’esprit du public quand celui-ci est plongé au cœur d’un film méditatif. Selon lui, la projection-test de son projet était l’occasion de voir si le public se laisse submerger par les images et la musique. De plus, les commentaires des personnes qui ne viennent pas du milieu artistique l’aideront à mieux comprendre de quelle façon cette catégorie du public perçoit le déroulement de « Genesis – Un ciné-concert ». Ainsi, il devient possible de cerner les détails du film qui ont retenu leur attention, ainsi que les éléments cinématographiques qui ont pu les gêner. En faisant une synthèse de ces commentaires, le résultat aidera le réalisateur à améliorer l’expérience visuelle pour toutes les catégories du public.

Le résultat final de « Genesis – Un ciné-concert » sera projeté en décembre 2015.

(Pour plus d’informations à propos de « Genesis – un ciné-concert », vous pouvez (ré)écouter l’entrevue de Kenny Leguier avec Vincent Côté, coordonnateur de CEUC Radio.)