//Tout comme Adam et Ève ont réagi à leur nudité

Tout comme Adam et Ève ont réagi à leur nudité

Tu m’as présentée comme amie à ta famille – tu disais que c’était par peur de lire la déception sur leur visage, d’entendre la colère dans leurs cris. Tu tentais de me convaincre autant que toi-même – tu te raccrochais à mes « oui, je comprends », essayais de ne pas entendre les larmes qui habitaient ma voix.

J’aurais voulu te croire, mais tu cachais notre relation comme des revues pornographiques sous un matelas; mais chacun de tes murmures renvoyaient les excuses que tu t’imposais ; mais chacune de tes caresses résonnaient en moi comme un « j’ai honte, honte, honte ».

PS : « Tout comme Adam et Ève ont réagi à leur nudité » est le deuxième texte d’une série portant sur la honte.

Catherine Fortin (Études littéraires françaises – UQAC)