//48 h à Quebec City : que faire en un week-end sans se ruiner?

48 h à Quebec City : que faire en un week-end sans se ruiner?

Article paru dans Le Griffonnier numéro 106

Tu veux voyager dans la région avant le grand gel? Rien de mieux que de profiter encore du beau temps pour partir une fin de semaine à la célèbre ville de Québec!

Crédit photo : Maïlys Domingo
Crédit photo : Maïlys Domingo

Par Maïlys Domingo, journaliste

À seulement deux heures de Chicoutimi, Québec connait un grand succès, que ce soit pour son château, ses quartiers ou ses boutiques. En auto, en bus, en covoiturage (un aller à 15 $ en moyenne avec amigoexpress.com) ou encore en louant une voiture (avec enterpriserentacar.ca ou discountcar.com), vous pourrez vous rendre facilement à Québec pour une fin de semaine. Une pensée aux étudiants européens qui se verront économiser une certaine somme d’argent, car ici, les péages d’autoroutes n’existent pas! Seuls les frais d’essence et/ou de location seront à vos frais.

Quoi visiter?
  • L’inratable Vieux-Québec : laissez-vous aller dans les ruelles de ce quartier aux jolies petites boutiques et aux restaurants chics. Non loin, vous apercevrez le Château Frontenac et son quartier Champlain. En hiver comme en été, de nuit comme de jour, le Vieux-Québec offre une ambiance féerique par ses lanternes colorées et ses spectacles de rues. Les touristes y reconnaissent en général une petite France dans ce quartier par son architecture et ses monuments.
  • Le Parlement et son jardin : En sortant du Vieux-Québec par la porte Saint-Jean, vous vous retrouverez nez à nez avec le Parlement, orné de majestueuses statues. En cette saison, la devanture du Parlement est joliment décorée de fleurs et de… légumes! En effet, le jardin est destiné à accompagner les repas des clients de l’hôtel du Parlement.
  • La Citadelle et les plaines : Lieu d’affrontement des Empires français et britannique, les plaines d’Abraham s’étendent sur 93 hectares! Une bonne balade à travers ces plaines vous offrira une vue assez surprenante de la ville de Lévis. Pour les curieux, il est possible de se rendre à Lévis par le traversier.
  • Le Vieux-Port et son marché : Le port de Québec est le plus vieux port du Canada. Pour les amateurs de la marine, on y voit tous types de voiliers et autres bateaux. Continuez votre marche jusqu’au marché pour y découvrir des produits frais locaux de qualité : blés d’Inde, bleuets, sirop d’érable, etc.
Crédit photo : Maïlys Domingo
Crédit photo : Maïlys Domingo
Où se loger ?

Pour une chambre privée, une chambre partagée ou un appartement au complet, je dis Airbnb! Ce site regroupe toutes les annonces proposées dans Québec, et sa périphérie, selon différents critères (lieux, dates, prix, équipements, etc.). En couple ou entre amis, Airbnb est l’opportunité idéale selon moi, car on y trouve un grand choix de locations et les prix sont relativement très intéressants, surtout lorsqu’on divise le budget à plusieurs.

Sinon, Québec possède de très bonnes auberges de jeunesse avec un bon rapport qualité/prix et généralement très bien situées!

Où manger ?

Un petit creux  ou une grosse faim? Avec l’application Yelp (disponible sur Apple store et Android), tu trouveras gratuitement le type de restaurant/bars /pubs selon ta position géographique selon tes envies culinaires, noté et commenté par un grand nombre d’abonnés.

Parmi les centaines de propositions, j’ai opté pour un brunch à Bügel, la fabrique de bagels. La salle est relativement petite, mais très vite pleine! Idéal pour manger des bagels frais, avec œufs, fruits et fromages, et des prix qui ne s’élèvent qu’à une dizaine de dollars.

Quant au souper, permettez-vous un festin chez Nguyen, mon coup de cœur culinaire! Pour les adeptes de la cuisine étrangère, ce restaurant vietnamien thaïlandais saura vous ravir d’un point de vue qualité et… quantité! Pour un combo pour deux à quatre personnes, vous vous verrez servir non pas un trois, mais six services, pour une quarantaine de dollars. Soupe, rouleaux impériaux et plats mijotés vous feront oublier les kilomètres de marche de la journée! Attention, la salle est grande, mais très demandée donc n’hésitez à réserver ou venir de bonne heure.

Crédit photo : Maïlys Domingo
Crédit photo : Maïlys Domingo
Où sortir ?

Une fin de semaine, c’est relativement court, mais accordez-vous une petite sortie nocturne et allez boire un verre dans un des nombreux bars de la Grande Allée. Pour les plus fêtards, ce sera la grande discothèque Dagobert (entrée gratuite!) ou le Maurice Nightclub. Et pour l’anecdote, rentrez à petits frais avec l’application Uber!

Les incontournables de Québec :
  • Savourez une Queue de Castor, une pâtisserie frite, dans le Vieux-Québec;
  • rentrez dans l’incroyable Boutique de Noël, au 47, rue de Buade (puis, ne manquez pas de jeter un coup d’œil à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, juste à côté!);
  • marchez de nuit dans le quartier Champlain.
Découvrir les alentours de la ville…
Wendake, au temps des Indiens

Avant d’arriver à Québec, n’hésitez pas à passer à la réserve indienne huronne-wendate. Tel un jeune Indien, vous découvrirez les maisons indiennes de l’époque, la construction des canaux, les lieux sacrés, mais vous aurez également l’occasion de tirer à l’arc ou encore de manger des plats typiques tel que le bison! Comptez maximum deux heures et 13 $ pour la visite du parc, où un guide vous racontera le quotidien d’un huron, à Wendake. À la fin de votre visite, faites un petit tour à la boutique souvenirs, qui vaut vraiment le coup d’être vue! Certains se laisseront tenter par un capteur de rêve fait main ou encore avec une tuque en vraie fourrure!

L’Île d’Orléans

Située à une quinzaine de kilomètres de Québec, cette ile du fleuve Saint-Laurent est essentiellement connue pour ses maisons d’architecture traditionnelle, mais surtout pour ses cueillettes de produits locaux. En effet, lorsque la saison estivale débute, les producteurs de l’Ile permettent aux visiteurs, curieux et gourmands de venir cueillir eux-mêmes leurs produits. Ainsi, selon la saison, citrouilles, bleuets, fraises et surtout des pommes attendent qu’on vienne les ramasser. Le mois d’octobre est idéal pour l’autocueillette des différentes pommes de la région telles que la Cortland ou la Lobo. Les prix sont très raisonnables d’autant plus que l’on ne tient pas en compte les taxes dans ce cas-là. Comptez 18 $ pour un sac de pommes de 40 lb (soit environ 12 € pour 18 kg). À vos fourneaux : tartes, croustades, compotes et beurre de pommes n’attendent qu’à être mangés!

Autre activité phare de l’Île d’Orléans; la visite d’une érablière. En effet, Richard Boily aura le plaisir de vous faire la visite guidée de son érablière aux 6 000 érables et vous permettra de déguster du sirop et les différents produits dérivés, et ce, gratuitement! À la fin de la présentation, il vous sera possible d’acheter des produits artisanaux à base d’érable comme le fameux sirop, le beurre ou encore le sucre d’érable, à des prix défiant toute concurrence!

En quittant l’ile, n’oubliez pas de tourner la tête après le pont, vous ne pourrez pas louper la grande Chute Montmorency.

La Chute Montmorency

Osez contempler la fameuse chute Montmorency, avec son 83 mètres de hauteur, soit 30 mètres de plus que les chutes du Niagara. Offrez-vous une vue superbe sur la chute accompagnée d’une poussée d’adrénaline en essayant la tyrolienne d’une longueur de 300 mètres ou encore la Via Ferrata!

Le sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré

Important lieu de pèlerinage, ce sanctuaire regroupe la fameuse basilique et quelques chapelles. On y admire surtout la taille et l’architecture de l’époque de ces monuments.

Pour conclure cet article, je vous invite à aller visiter les différents sites et blogues suggérés ainsi que les suivants afin d’optimiser votre fin de semaine et trouver les activités qui vous conviennent : quebecregion.com et le livre Lonely Planet, meilleur guide touristique, d’après moi.

Alors, à vos valises et bonne route!