//L’habit ne fait pas le tueur en série

L’habit ne fait pas le tueur en série

Tucker et Dale fightent le mal d’Eli Craig

Article paru dans Le Griffonnier numéro 106

Eh oui, encore un film d’Halloween de tueurs en série avec des adolescents qui finissent en chair à pâté. Pourtant, certains producteurs réussissent à utiliser les clichés de film pour les tournés en ridicule; Tucker et Dale fightent le mal en est un bon exemple. Plus jamais vous ne verrez les films de tueur en série, communément appelé slashe, de la même façon.

Par Guillaume Ratté, chroniqueur

Le film débute avec Tucker et Dale, deux paysans peu éduqués, qui partent en direction de leur chalet pour pêcher. En chemin, ils croisent une bande d’étudiants qui vont fêter dans un chalet et qui vont avoir peur des deux hommes à l’allure douteuse. Rendus à destination, tous vont se baigner. Par malchance, une des jeunes filles tombe à l’eau et perd connaissance. Dale, en bon samaritain, décide de la sauver. Mais, le reste des jeunes, se rappelant une histoire de tueur en série qui avait eu lieu au même endroit, croient qu’il veut la tuer. Ainsi débute une histoire de malentendu et de vengeance qui empile les cadavres de façon surprenante.

C’est vraiment étonnant comment Eli réussit à jongler avec les clichés de films d’horreur avec la blonde idiote qui tombe en se sauvant, le noir qui meurt en premier ainsi que les hommes aux allures louches qui sont catégorisés tueurs en série. Si on est un habitué de ce genre de film, en écoutant celui-ci, on est totalement désorienté, car les personnages font le contraire de ce qu’il ferait en temps normal. On a juste envie de le finir pour voir comment les ados vont mourir de façon spectaculaire. Ce film à l’humour noir est parfait pour remplacer un d’horreur dont on prévoit déjà ce qu’il va se passer.