//« Métamorphoses – traces analogues »

« Métamorphoses – traces analogues »

IMG_3007

Jeudi le 12 novembre 2015, l’artiste Onira Lussier invitait la communauté universitaire et la population du Saguenay à une discussion qui se déroulait en parallèle à une visite de son exposition « Métamorphoses – traces analogues », qui se déroule présentement à la galerie d’art de l’UQAC L’Œuvre de  l’Autre, et ce, depuis le mercredi 4 novembre 2015. La rencontre a commencé à 13 heures.

Au début de la rencontre, l’artiste nous raconte que pendant une année entière, elle a exploré différentes formes artistiques, comme la photo, le son et la peinture, afin de développer ses connaissances et ses compétences en art relationnel. Elle précise, pour ceux et celles qui sont moins familiers avec l’art relationnel, que ce champ artistique s’est développé pendant les années ’90 et 2000, et que ce mode de création permet aux artistes d’inclure un aspect interactif à leur création. Onira Lussier raconte qu’au moment où elle a quittée Montréal pour aménager au Saguenay, elle voulait travailler sur un projet qui impliquerait une formule interactive. Elle précise également que la formule interactive de sa démarche artistique se développe par l’intégration du public à ses projets, et que la formule n’a pas la connotation reliée au domaine technologique comme c’est souvent le cas. En cours de route, elle a ressentie la nécessité de revenir à une forme plastique. Onira Lussier, qui a grandie au cœur d’une famille d’artistes, dessine et peint depuis qu’elle est toute petite. C’est la forme artistique la plus naturelle pour elle. Onira Lussier nous raconte que cela lui manquait de dessiner, et qu’elle a ressentie le besoin de revenir à son premier amour artistique. Elle avait besoin de revenir à un mode concret de création, à une forme physique qu’elle pourrait construire. Elle voulait « revenir à l’origine du trait ». Au fil de son cheminement, elle découvre que le crayon graphite « est une forme d’art primaire ». Elle constate également que c’est la forme la plus neutre, le plus simple et qui dégage le plus d’humanité.

IMG_3009

À propos de ses choix artistiques, Onira Lussier mentionne que la décision de ne pas ajouter de couleurs à ses dessins est un choix volontaire. Selon elle, les couleurs ont souvent une connotation culturelle. De plus, les couleurs inscrivent les dessins dans une mode ou bien une période historique, en plus de définir le dessin dans quelque chose de circonscrit. Elle désire que ses œuvres ne soient pas définis dans le temps. À propos de la technologie, l’artiste mentionne qu’elle l’utilise surtout comme un outil de travail, et non pas de création. Elle favorise le travail manuel, elle préfère donc dessiner à la main plutôt que par ordinateur. La technologie lui permet de numériser les croquis de ses anciens projets, afin de jumeler des fragments de plusieurs dessins, et ainsi, créer une nouvelle œuvre. Cela lui permet de renouveler ses anciens projets, et de créer du nouveau matériel par le fait même.

IMG_3012

L’exposition « Métamorphoses – traces analogues » se terminera le 25 novembre 2015. D’ici là, les gens peuvent assister à l’exposition, mais également assister à l’évolution du dessin grand format réalisé par l’artiste durant la période réservée à son exposition. Le 24 novembre 2014, l’équipe de l’Œuvre de l’Autre et l’artiste invitent la communauté universitaire au finissage du dessin. L’événement se déroulera de 14 heures à 16 heures. Pour plus d’informations à ce sujet, voici l’invitation officielle de la galerie l’Œuvre de l’Autre.

IMG_3014

« La Galerie L’Œuvre de l’Autre, le centre d’exposition de l’UQAC

Le 24 novembre  2015 de 14 à 16h

Finissage de Métamorphoses traces analogues de l’artiste Onira Lussier

Depuis le 5 novembre dernier, Onira Lussier a entrepris, dans la galerie, la réalisation en direct, d’un immense dessin.  Tout ce travail a été entièrement capté photographiquement, à partir de ses prémisses, pendant toute sa progression jusqu’à sa conclusion.  Lors du finissage, vous pourrez voir les résultats à la fois du dessin d’Onira et de l’animation vidéo (time lapse) réalisée par Férid Sanaa.

Café et brioches seront servis.

Cette activité est ouverte à tous. »

IMG_3018