//Une enquête portant sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire.

Une enquête portant sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire.

La communauté universitaire est invitée à participer à une vaste enquête portant sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire. Pour participer à l’étude de façon confidentielle et anonyme, il suffit de répondre au questionnaire disponible à l’adresse suivante : http://essimu.quebec/wp/. Il faut prévoir en moyenne de 15 à 20 minutes pour répondre aux questions. Il est possible d’y répondre à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone cellulaire. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour y participer.

Lancée le 18 janvier dernier, cette enquête intitulée « Sexualité, sécurité et interactions en milieu universitaire » s’adresse à toutes les personnes étudiant ou travaillant dans les six universités suivantes : l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montréal.

Cette étude est dirigée par la professeure Manon Bergeron du Département de sexologie de l’UQAM. Jacinthe Dion, professeure à l’UQAC, est également impliquée à titre de cochercheuse. L’étude vise à établir un portrait des différentes situations de harcèlement ou de violences sexuelles en contexte universitaire. L’aspect novateur de l’étude tient au fait qu’elle inclut non seulement la population étudiante, mais toutes les personnes travaillant dans les universités participantes.

Renseignements :
Jacinthe Dion, professeure
Département des sciences de la santé
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5663 ? jacinthe.dion@uqac.ca