//Le quatrième mur du son: Colloque international à l’UQAC

Le quatrième mur du son: Colloque international à l’UQAC

La Chaire de recherche du Canada sur la Dramaturgie sonore au théâtre tient cette semaine un deuxième colloque international depuis 2014. Beaucoup d’intervenants de plusieurs horizons se rassemblent à l’UQAC autour d’une programmation éclectique qui comprend autant des communications que des présentations artistiques. Jean-Paul Quéinnec, professeur de théâtre et directeur de la chaire, nous a parlé des origines du projet et de sa thématique.

logo

Itinéraire d’une problématique

C’est après un parcours en enseignement du cinéma que le français Jean-Paul Quéinnec  débarque à l’UQAC en 2007. En 2010, il fondait la chaire qu’il dirige toujours, et dont le financement vient d’être reconduit jusqu’en 2020.

L’homme de théâtre arrivait à point pour observer un profond changement de paradigme dans le langage théâtral. Art longtemps soumis tout entier au texte et à sa déclamation, le théâtre a en effet été gagné par des technologies instantanées, des moyens techniques de plus en plus performants et accessibles. Le texte dramatique s’est vu bousculé, voire carrément évacué par certains praticiens. Une réalité que le professeur et dramaturge pouvait constater très concrètement, et qui n’allait pas sans l’inquiéter. Le texte était-il mis en K.O technique? N’était-il plus qu’un matériau parmi d’autres? Le théâtre comme on l’entendait était-il en train de disparaitre?

Ce sont ces questions qui sont à l’origine du projet de recherche de la chaire. En s’y penchant dans un esprit d’interdisciplinarité, les collaborateurs, qu’ils soient étudiants, artistes, ou professeurs, ont trouvé depuis 2010 un certain nombre de réponses. Elles sont de nature à rassurer le maître d’œuvre. Pour Jean-Paul Quéinnec, le son au théâtre, dont le texte est une matière première, apporte de nouveaux modes créatifs et de nouveaux registres de communication. Par le son, le réel profite d’une pénétration inédite dans la salle de théâtre. Le fameux quatrième mur, une expression qui désignait cette frontière imaginaire entre la scène et les gradins, entre les artistes en représentation et les spectateurs en réception, est rendu plus poreux, notamment grâce au son.

Un colloque foisonnant

Les organisateurs ont mis le paquet pour la programmation du colloque intitulé Les Pratiques contemporaines de l’écriture textuelle pour la scène. Ils sont particulièrement fiers de la diversité des intervenants et des cultures représentées. Des spécialistes et praticiens d’Inde, d’Angleterre, de France et d’Amérique latine participent à l’événement. Selon M. Quéinnec, c’est une programmation ambitieuse qui dressera un portrait global de la question, sans être exhaustif. C’est que les pratiques autour du son et du texte au théâtre sont en explosion un peu partout dans le monde.

Même si plusieurs activités parallèles se déroulent tout au long de la semaine, les journées d’échange se concentrent ce jeudi 29 septembre, à La Pulperie de Chicoutimi, puis vendredi le 30 au Petit-Théâtre de l’UQAC. Dans les deux cas, les présentations sont ouvertes au grand public et ce gratuitement.

Une performance est en cours pour la durée du colloque du côté de la Galerie l’Oeuvre de l’Autre. Conceptualisée par l’auteur et performeur Jacob Wren, Adventures can be found anywhere, même dans la mélancolie rassemble plusieurs artistes autour d’une réécriture du Roman de l’intranquillité de Fernando Pessoa. Le résultat pourra être vu lors d’un finissage à la galerie, vendredi à 17h.

moyencolloque

Il est à noter que la Ministre du Revenu national, madame Diane Lebouthiller, sera présente ce vendredi dans les murs de l’UQAC pour constater tout le sérieux de la démarche de la chaire, financée au niveau fédéral. Jean-Paul Quéinnec tient à saisir cette opportunité de montrer aux décideurs à quel point les étudiants sont impliqués dans la recherche. C’est pour lui une occasion de rendre concrètes les activités de la chaire aux yeux de comités trop souvent lointains.

Rayonnement

Ce colloque répond à une volonté forte de diffuser à la fois le travail de création effectué à l’UQAC et le savoir généré par les questions qui intéressent la chaire. Depuis sa fondation, celle-ci a plusieurs fois collaboré avec des artisans et chercheurs étrangers.

Une publication est à prévoir suite au colloque. Les membres de la chaire sont particulièrement intéressés par la publication d’un ouvrage numérique transmédiatique. Si cette approche n’est pas exempte de contraintes et de défis, tout comme l’édition d’un livre, elle rencontre les intérêts des chercheurs en combinant plusieurs médias, notamment le son et la vidéo. L’archivage de la recherche-création effectuée par la chaire est devenu l’une de ses activités essentielles. C’est une façon de prendre un certain recul face à la création pour pouvoir mieux la théoriser.

Pour M. Quéinnec, la publication numérique est plus en phase avec la réalité des étudiants actuels. Il constate que ceux-ci ont besoin de compléments au texte, qu’il soit enrichi par différents médias. Ce travail de publication, à surveiller à moyen terme, est donc pleinement cohérent avec les thématiques de la recherche, en faisant la part belle au son et à l’image.

Programmation complète du colloque