//Le Moulin à Cie: un lieu de coworking à Saguenay

Le Moulin à Cie: un lieu de coworking à Saguenay

Le coworking est une tendance lourde qui existe déjà depuis plusieurs années, généralement dans les grands centres. Sous l’impulsion de deux diplômés de l’UQAC, un nouvel espace vient d’ouvrir ses portes sur la rue Racine. Comme plusieurs dizaines de curieux, nous nous sommes rendus au Moulin à Cie pour visiter les lieux et en découvrir les services et la programmation.

IMG_0039_copie
Paul-Henri Callens et Claudia Bélanger, lors de l’inauguration du Moulin à Cie. Photo: CEUC.ca

Le concept a vu le jour en Californie au milieu des années 2000. Il s’adresse aux entrepreneurs qui n’ont pas forcément pignon sur rue, aux travailleurs autonomes qui cherchent à briser l’isolement, aux professionnels en mouvement qui ont besoin d’un pied à terre. Une vingtaine d’espaces du genre existent au Québec. Alors que Montréal et Québec ont atteint une certaine saturation, le concept commence à s’étendre aux régions. Un endroit similaire voit le jour cet automne à Alma, et voici que le coworking s’installe à Saguenay.

Le coworking permet un réseautage et une émulation qui apportent des retombées non seulement pour les travailleurs mais également pour la communauté, puisqu’il favorise le développement de projets divers. On y trouve généralement des espaces de travail, des locaux de rencontre et des outils tels qu’une connexion wifi, des imprimantes, des abonnements à des périodiques… ou encore une essentielle machine à café.

C’est le cas du Moulin à Cie, un espace tout neuf et fort agréable, initié par Claudia Bélanger et Paul-Henri Callens. Si les lieux et leur présentation contribuent à une meilleure créativité, on doit aux artistes Gabrielle Boucher et Hugues Guérin Tremblay l’aspect fonctionnel et épuré des lieux. En plus d’une salle ouverte, le Moulin offre également un petit espace pouvant accommoder un groupe de 4 ou 5 personnes. Claudia Bélanger et Paul-Henri Callens voient les lieux comme une première phase qui leur permettra d’identifier les besoins et les types de clientèles qui les utiliseront. Ils rêvent déjà de locaux plus grands offrant davantage de salles afin de répondre aux besoins. À moyen terme, ils espèrent également faire du Moulin à Cie une coopérative de solidarité.

IMG_0035_copie
Photo: CEUC.ca

Les initiateurs souhaitent voir cet espace être investi par les utilisateurs, qui en définiront les valeurs par leur présence. Plusieurs formules de membership sont proposées, allant d’un accès complet en tout temps jusqu’à un usage ponctuel. Une programmation de conférences est également au menu. À titre d’exemple, dès la mi-octobre, des ateliers sur les bienfaits de l’entraînement pour la créativité, la dimension juridique du lancement d’une entreprise ou encore sur l’innovation seront offerts.

Les créateurs du Moulin à Cie ne se présentent pas comme des spécialistes de l’entreprenariat. Ils se voient plutôt comme des facilitateurs qui mettront leurs usagers en contact  avec des spécialistes de plusieurs sphères, dont des enseignants de l’université.

Avec Eurêko, Le Café Cambio / Le Sous-Bois, Kitch Up et maintenant le Moulin à Cie, le haut de la rue Racine voit se développer un momentum associatif des plus intéressants, qui ne peut que déboucher sur davantage de projets porteurs et vivants pour et par la communauté. Le Moulin pourrait bien être un maillon décisif de cette chaîne.

Les initiateurs vous attendent ce vendredi pour une journée portes-ouvertes où ils dispenseront de l’information. Le Moulin à Cie est déjà en opération et prêt à recevoir ses premiers usagers. Passez y faire un tour.

http://www.moulinacie.com/