Octobre rose

Par Ninon Jamet

Quand on pense au mois d’octobre, on pense surtout à l’Halloween et à l’Oktoberfest (fête de la bière). Mais c’est aussi et avant tout le mois de la lutte contre le cancer du sein ! Né en 1992, le «ruban rose» marque le début de la mobilisation contre le cancer du sein ainsi qu’un coup de boost pour la recherche ˗ notamment avec la création, aux États-Unis, de la Breast Cancer Research Foundation. Depuis, chaque mois d’octobre, des gens et des institutions de partout dans le monde organisent divers événements dans le but d’informer, de sensibiliser et de lever des fonds pour la recherche.

l-installation-fait-son-effet-puisque-de-nombreux-visiteurs-1173930-800x600
Octobre rose Photo: courtoisie

Tout d’abord, il faut savoir que le cancer du sein est l’une des premières causes de mortalité chez la femme. Elle en est la deuxième chez les Canadiennes. On estime d’ailleurs qu’une Canadienne sur 9 développera un cancer du sein au cours de sa vie. Malheureusement, une Canadienne sur 30 en décédera.

Même si cela est plus rare, cette maladie touche aussi les hommes (environ 1% de la population canadienne). Ces derniers sont souvent diagnostiqués plus tard que chez la femme et, en raison d’une stigmatisation et d’une mauvaise interprétation, cela entraîne un taux de survie moins élevé que chez la femme. C’est aussi pour cela que la sensibilisation à ce cancer est importante : 60 Canadiens qui en meurent par an, c’est 60 de trop. Dans tous les cas, féminins comme masculins, le fait de développer un cancer du sein au cours de sa vie peut être grandement diminué en adoptant quelques gestes simples et un mode de vie saine.

Si les causes de ce cancer restent incertaines, la recherche avance à grands pas et on peut déjà constater des facteurs de risques certains. Les principaux facteurs sur lesquels nous avons un pouvoir sont l’obésité, la consommation d’alcool et de tabac, ainsi que certains contraceptifs. Autrement dit, faire attention à ce que l’on mange, adopter les bons réflexes et privilégier une alimentation pauvre en sucre et en matières grasses ! Ce conseil s’applique dans tous les cas et empêchera de nombreuses maladies et bactéries de prendre d’assaut votre corps. La consommation d’alcool, de tabac et de stupéfiants est aussi un facteur qui augmente grandement le risque de développer un cancer. Enfin, les contraceptifs oraux, comme la pilule, s’avèrent être assez néfastes pour la femme, parce qu’ils augmentent l’exposition à l’hormone œstrogène, qui tient apparemment un rôle très important dans le développement du cancer du sein. Il est donc recommandé, encore une fois, de mener une vie plus saine et naturelle que possible.

Il existe aussi de petits gestes à adopter au quotidien pour mieux connaître son corps et ainsi reconnaître les anomalies lorsqu’elles apparaissent. On recommande de se palper souvent la poitrine, tant les femmes que les hommes, afin de mieux savoir quelle est la sensation «normale», habituelle au toucher. Ainsi, si jamais on remarque des «boules» qui apparaissent au niveau des aisselles et des seins, mieux vaut ne pas attendre et passer une mammographie. Mais pas de panique ! Si le ruban rose a été créé, c’est justement pour informer et sensibiliser les gens sur le cancer du sein, non pour lui faire de la pub.

Au Québec, de nombreux événements et campagnes de dons auront lieu ce mois-ci. La ville de Québec, comme le veut la «tradition», illuminera grand nombre de ses bâtiments en rose, afin d’afficher son soutien et son engagement dans la lutte. Il est également possible de devenir «porteur de lumière» et de collecter des dons par quelques moyens que ce soit (vente de rubans rose, de gâteaux, de café, etc.) qui seront par la suite reversés à la recherche ou au centre des maladies du sein. Des manifestations sportives et artistiques sont également organisées dans le cadre de cet événement.

N’hésitez pas non plus à vous engager, de quelque manière que ce soit : c’est une cause qui en vaut la peine et, en plus, les avancées que fait la recherche sauvent de nombreuses vies chaque année! Gardez l’oeil ouvert, car un événement aura lieu à l’UQAC, et ce, afin de participer à la mobilisation et de montrer notre engagement et notre soutien à tous les malades !

Pour en savoir plus :

cbcf.org

cancerdusein.org

https://www.facebook.com/Quebecvilleenrose/

Ce texte a été publié originalement dans Le Griffonnier 114

Laisser un commentaire