//La tradition entre les branches

La tradition entre les branches

Noël approche à grands pas, les décorations commencent à illuminer les maisons. Bientôt, la neige recouvrira le sol de son manteau blanc et la magie de Noël se fera encore plus sentir. En regardant par les fenêtres illuminées, on peut déjà voir des familles en train de décorer le sapin avec les enfants, en chantant de jolies chansons. Mais, pourquoi faisons-nous un sapin à Noël ? D’où vient cette tradition qui perdure encore aujourd’hui et qui fait la joie des petits et des grands ?

Par Jessica Roy-Vachon

sapin-noel-jessica
Source: http://www.myireland.fr/les-20-beaux-sapins-de-noel/

Au départ, il s’agissait d’un rite païen. Le 24 décembre était considéré par les Celtes comme le jour de la renaissance du soleil et son symbole était l’épicéa, qui représente l’enfantement. Aux 16e et 17e siècles, en Rhénanie (l’Allemagne actuelle), la coutume de dresser un arbre que l’on nommait « l’arbre du paradis » en l’honneur d’Adam et Ève apparaît dans les maisons lors du 24 décembre. Cette coutume servait à souligner la fête de tous ceux et celles qui portaient ces noms assez populaires à l’époque.

Cet arbre, que l’on appelait aussi « l’arbre du Christ », était un sapin auquel les gens accrochaient des pommes pour rappeler le paradis terrestre. C’est cet « arbre du paradis » qui a donné naissance à notre sapin de Noël actuel.

Une année, comme les pommes se faisaient rares, un souffleur de verre fabriqua des ornements rouges en forme de pommes que les gens purent accrocher dans leur arbre. Avec le temps, ces ornements prirent de nombreuses formes et plusieurs couleurs.

Par la suite, l’arbre de Noël s’est répandu en Europe. Au Québec, le premier arbre de Noël fut décoré en 1781 à Sorel.

Un autre symbole est également associé au sapin de Noël, soit celui de la lumière et du salut. C’est pour cela que l’on décorait les sapins avec des bougies au départ et que, maintenant, elles sont remplacées par des lumières. Bien sûr, aujourd’hui, nous ne connaissons plus vraiment les raisons pour lesquelles les arbres portent ce type de décorations, mais elles ont pourtant une signification.

Par son illumination, l’arbre de Noël devient l’arbre de la vie, symbole du Christ que l’on appelait « lumière du monde ». L’étoile, placée au sommet de l’arbre, représente l’étoile de Bethléem. Ainsi, c’est pour ces raisons que nous plaçons la crèche représentant la naissance du Christ au pied de l’arbre.

Aujourd’hui, la tradition du sapin de Noël est moins reliée à l’histoire sainte, mais elle perdure. Les familles achètent soit un arbre naturel, qui vient embaumer la maison de son odeur de forêt, soit un arbre artificiel qui nécessite moins d’entretien. C’est selon les goûts. Par contre, encore aujourd’hui le sapin de Noël représente le renouveau de la vie, car ce dernier persiste et ne perd pas sa verdure même au temps froid de l’hiver.

Alors, peu importe nos préférences en matière de sapins, la tradition du sapin de Noël est l’une des traditions les plus importantes du temps des Fêtes, et ce, que l’on connaisse son origine ou non.

Ce texte a été publié dans Le Griffonnier 116

À cours de lecture entre deux repas de famille? Les archives du Griffonnier sont en ligne sur Issuu