//Noël ou être dans le rouge

Noël ou être dans le rouge

Le titre de mon article paraît très peu nuancé et annonce une idée assez négative de cette célébration festive qu’est Noël. C’est que sous les tonnes de cadeaux, on arrive plus à retrouver la magie du temps des Fêtes.

Par Valérie Lefebvre

iokqp2vnhoc-buzz-andersen
Photo: Buzz Andersen / Unsplash.com

À l’aube de Noël, je me suis questionnée à savoir quelles étaient les traditions que je souhaitais transmettre à ma future progéniture. J’ai toujours très hâte d’entendre les premières notes de la chanson « Mon beau sapin ». Je prends également plaisir à habiller le sapin de ses mille et une boules et à regarder encore et encore Maman j’ai raté l’avion. Mais ce qui me plaît par-dessus tout, c’est sans aucun doute de me retrouver assise autour d’une table bien garnie (je parle ici du fameux pain sandwich, d’une bonne pelletée de tourtière et des pets-de-sœur cuisinés avec amour par maman). Autour de cette table, il y a les grands-parents qui nous parlent « du bon vieux temps » avec des histoires sans cesse répétées, mais dont on ne saurait se lasser. Il y a aussi les parents, ceux qui donnent, mais refusent de recevoir en retour, ne serait-ce qu’une bouteille de bulles. Puis, il y a la génération présente, celle qui tisse des liens entre le passé et le présent. Cette génération est la mienne, celle qui tend malheureusement à oublier les bonnes vieilles traditions du réveillon.

Je ne veux pas penser Noël en piastre, mais en moments immatériels, et ô combien immortels et mémorables! Je me tiens loin du stress occasionné par le surendettement, par la surconsommation et l’achat démesuré de cadeaux insignifiants. Cette année dans ma famille, nous avons procédé à une pige de cadeaux et nous avons établi un budget raisonnable. Le but étant de se faire plaisir mutuellement et d’user d’imagination quant à l’achat des cadeaux à moindres coûts. De plus, afin de deviner la personne que nous avons pigée, nous devons décrire cette personne (qualités, manies, défauts) : cette activité personnalise d’autant plus les présents offerts.

Les moments passés en famille ne s’achètent pas dans un magasin à grande surface. Ils se cultivent et s’entretiennent si on s’en donne réellement la peine. Je refuse de courir comme une cinglée le 24 au matin pour achever de charger ma dernière carte de crédit. Rouge comme le petit renne au nez rouge, rouge comme l’habit du père Noël, rouge comme une feuille de gui. Noël ou être dans le rouge ? La question ne devrait même pas se poser. Le rouge, c’est la couleur de l’amour, celui que l’on partage et qui est au cœur des plus beaux rassemblements des Fêtes.

À tous, soyez raisonnables : le Père Noël vous en sera sans aucun doute reconnaissant!