//Le syndrome de la page blanche

Le syndrome de la page blanche

C’est étrange que je puisse écrire là-dessus sans être capable d’écrire mes travaux d’école. C’est quand même ironique de parler du syndrome de la page blanche en écrivant sur le sujet. J’écris à ce propos car c’est un problème qui arrive très souvent aux étudiant.es en général.

Par Andréa Le Sieur

Photo: Jan Kahanek / Unsplash.com

J’étudie en Lettres et avoir le syndrome de la page blanche est affreux. C’est ce que je vis en ce moment. Peu importe le travail et le thème, j’ai l’impression de bloquer sur tous. Alors j’ai décidé d’écrire un article sur le sujet et de vous donner trois de mes trucs.

J’espère que cela va m’aider pour poursuivre mes travaux.

Truc numéro 3 : bien s’installer

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’arrive pas à écrire partout. Je n’arrive pas à écrire quand il y a du bruit, quand il y a beaucoup de monde autour de moi et surtout pas quand j’ai mon copain qui joue à la PS4 à mes côtés. Alors, un truc pour être bien pour écrire est de se placer dans un endroit convenable et fait pour l’ouverture de l’écriture. Bien sûr, un travail d’équipe se fait en équipe, mais lorsque vous le pouvez, relaxez-vous dans un divan et écrivez!

Truc numéro 2 : faire un plan

Je suis fanatique des plans. J’ai des plans pour tout dans la vie. Des plans pour écrire, pour mon émission de radio, pour ma chronique à la télévision et même des plans pour étudier. Pourquoi ne pas faire un plan d’écriture? Si vous devez écrire une nouvelle, fait un plan de vos idées et de vos personnages. Cela peut aider grandement. Suivre un plan c’est comme suivre la liste d’épicerie, le tout rentre forcement dans le panier/dans votre histoire.

Truc numéro 1 : relaxer

Dans la vie, quand nous ne sommes pas relax rien n’avance. Bon, certains travaillent dans le rush et aiment l’adrénaline. Moi, plus je tarde sur un projet plus je panique. Plus je panique plus je n’écris rien. Plus je n’écris rien, plus je suis en retard… Je n’ai pas besoin de continuer. Prendre un temps de repos sert à se recentrer sur les idées. Relaxer aide pour tout : trouver un endroit chaleureux pour écrire, faire un plan de travail, trouver des idées. Pour me relaxer avant d’écrire je fais souvent de la lecture, du tapis roulant ou même du dessin. Trois éléments qui m’aident toujours à me trouver des idées.

Je pense que mes trois trucs pourront vous aider. En tous les cas, moi, je suis partie écrire dans le calme et l’inspiration.

Bonne écriture!

Andréa