//Personne n’est à l’abri du soleil, même pas vous! 

Personne n’est à l’abri du soleil, même pas vous! 

Quel bonheur que de se retrouver sur une plage, le soleil frappant sur notre peau! En effet, le soleil a un effet euphorisant et est une source de bien-être, il fait du bien ! Toutefois, les rayons du soleil qui frappent notre peau viennent avec leurs lots de conséquences, souvent invisibles à l’œil nu. Quels sont ses impacts ? Pourquoi la peau brunit-elle ? Comment outrepasser ses effets négatifs ? Des réponses pour vous à ne pas manquer, le 21 mars.

 Par Maude Pelletier


Plus précisément, les étudiants de dernière année en Sciences infirmières ont organisé pour vous une expérience haute en couleur, celle du photomaton. Cette activité aura lieu au centre social entre 10 h et 14 h et vise à vous sensibiliser sur les effets nocifs des rayons UV sur votre peau.

Mythes et réalités du bronzage

L’idéal de beauté a nettement changé au cours des décennies. De nos jours, l’industrie de la mode et de la beauté tend à prôner fortement le teint foncé au teint pâle. Ainsi, le bronzage est rapidement devenu attrayant et synonyme de beauté. En effet, un sondage réalisé en 2013 montre que 42 % des jeunes de 15 à 24 ans croient fermement qu’une personne parait mieux si elle a le teint foncé. De ce fait, ¾ des jeunes de cette tranche d’âge se font bronzer volontairement, 13% fréquentent les salons de bronzage et seulement 30% utilisent parfois des mesures de protection (Société canadienne du cancer, 2016-2017).

Puisque l’exposition aux rayons puissants du soleil fait partie des facteurs de risque modifiables du cancer de la peau, ces constats expliquent la hausse des cas de ce cancer chez les jeunes adultes et le fait qu’il soit le plus diagnostiqué des cancers chez les Canadiens. Dans le même ordre d’idée, le mélanome, un type de cancer de la peau grave et mortel, figure au quatrième rang des cancers les plus importants chez les jeunes hommes de 15 à 29 ans et le troisième chez les femmes du même groupe d’âge. Bref, considérant que le risque de cancer de la peau est proportionnel à l’importance de l’exposition aux rayons du soleil et qu’il est évitable dans la plupart des cas, il est important que la jeune population soit informée et sensibilisée avant que les dégâts soient déjà considérables et irréversibles (Société canadienne du cancer, 2016-2017).

Viens prendre ta photo UV !

En collaboration avec la Société canadienne du cancer, les étudiants de Sciences infirmières vous offrent la chance de visualiser, de façon amusante, les effets qu’ont les rayons du soleil sur votre propre peau. En effet, lorsque les rayons agressent le corps, ils tendent à altérer nos cellules. Ainsi, vous serez invités à prendre une photo avec un appareil bien particulier. Ensuite, une copie en couleur de votre photo UV vous sera remise. Sur celle-ci, vous pourrez voir visuellement les endroits de votre peau qui ont été altérés par les rayons du soleil au fils du temps, et ce, en quelques minutes seulement. Bref, grâce à cette photo, il est possible de voir les conséquences, invisibles à l’œil nu, de ce fameux soleil, tellement agréable en surface, mais insidieusement nocif. Venez, vous verrez !

Pour en savoir plus

Au sein de l’activité, en plus d’avoir la possibilité de recevoir une analyse personnalisée de votre peau et de précieux conseils, vous pourrez, sur une base volontaire, approfondir certains thèmes en vous dirigeant vers des kiosques informatifs. Notamment, vous pourrez en apprendre plus sur les effets nocifs des rayons du soleil sur la peau. En effet, ces derniers entraînent de nombreuses conséquences, entre autres, du point de vue esthétique. Vous pourrez connaitre les différents types de cancers de la peau et les facteurs de risques de ceux-ci. En effet, quoique l’hérédité et l’âge influencent le risque de cancer, il existe d’autres facteurs sur lesquels il est facile d’agir. Finalement, des méthodes de protection contre le soleil et des alternatives possibles au bronzage seront présentées. En effet, il n’y a pas que le soleil qui bronze la peau, des moyens plus sécuritaires et sans conséquences existent.

Le 21 mars, c’est un rendez-vous!