Ceux qui errent ne se trompent pas: Votez blanc!

Les 19 étudiants du cours de production théâtrale de l’UQAC présentent jusqu’au 21 avril la pièce Ceux qui errent ne se trompent pas au petit théâtre de l’UQAC dès 19h30.

Ceux qui errent. Photo: Vincent Côté / CEUC

Par Vincent Côté

Rêve pour certains, cauchemar pour d’autres, ce portrait d’une société qui renverse le gouvernement en place porte à réflexion. Au-delà de la prise de conscience suscitée par la mise en relief des torts des hommes et des femmes qui détiennent les rênes du pouvoir, ce voyage aux confins des limites du libre arbitre d’une société transporte le spectateur d’une émotion à l’autre sans répit : joie, surprise, frisson, haine, amour, etc.

Sur le plan technique, la mise en scène est dynamique et garde le spectateur en haleine. L’utilisation de radios FM (situées entre les sièges) permet d’immerger la salle dans l’univers de la didascalie, du non-dit et des voix dissidentes. La grande diversité de textures qu’offre le système d’éclairages est utilisée avec justesse et permet d’exploiter au maximum le décor minimaliste.

Photo: Vincent Coté / CEUC
Résumé:

La capitale de la République est accablée par une pluie historique. En plein jour de vote national, il y a de quoi inquiéter les responsables des bureaux de vote de la ville. À leur surprise, le taux de participation est historique! Le résultat de l’élection l’est tout autant. Plus de 80% de la population a déposé un bulletin blanc. Le gouvernement en place ne reçoit qu’une fraction de vote. Ils veulent des réponses. Le service de la Vérité est créé afin de les trouver.

Émilien Lejeune est mandaté par le gouvernement pour organiser la recherche et la capture des instigateurs de ce mouvement blanc. Alors que l’œil de la tempête frappe de plein fouet le conseil des ministres, le peuple de la ville laissera entrer le soleil dans la capitale. Ceux qui errent ne se trompent pas ridiculise et critique la jungle qu’est le monde politique et pousse le spectateur à se questionner sur toute la portée de son devoir de citoyen.

C’est un rendez-vous!

Ceux qui errent ne se trompent pas – Petit théâtre de l’UQAC – Jusqu’au 21 avril

Laisser un commentaire