//Isabelle Boulay : humble et authentique

Isabelle Boulay : humble et authentique

Six ans après Les grands espaces, son dernier album de chansons originales, Isabelle Boulay lançait la semaine dernière son 14e album intitulé En vérité, réalisé par son fidèle acolyte Benjamin Biolay. La chanteuse, qui fête cette année ses 25 ans de carrière, propose un disque marqué par différentes influences musicales comme le country, la grande chanson française, la musique sud-américaine et le rock français.

Par Jessica Lavoie

Isabelle Boulay Photo: Peter Lindberg / Courtoisie

Pour Isabelle Boulay, ce nouvel album est en quelque sorte le reflet de ce qu’elle est, de ses choix, de ses influences et de ce qu’elle aime : « En vérité c’est […] un constat de vie, c’est là où on arrive dans notre existence, c’est un constat d’humilité. C’est un album qui regroupe mes plus grandes influences musicales, qui parle des thèmes qui me sont chers : l’amour, les choix de vie, les renoncements… »

Écoutez notre entrevue intégrale  avec Isabelle Boulay

 

De précieuses collaborations

La chanteuse a travaillé avec de nombreux auteurs-compositeurs québécois et européens pour la réalisation de cet opus. Cœur de Pirate, Alex Nevski, La Grande Sophie, Carla Bruni et Julien Clerc font partie de celles et ceux qui ont collaboré à l’album. Isabelle Boulay se reconnaît dans le travail des différents artistes qui ont permis, grâce à leurs compositions, de faire d’En vérité un album qui lui ressemble.

« Ce sont des gens dont je suis le public, que j’ai le privilège de rencontrer. Ça part vraiment d’une reconnaissance d’affinités […]. Ce sont des gens vers qui j’ai envie d’aller parce que dans ce que je connais de leur répertoire il y a des chansons qui auraient pu, parfois, être les miennes. Donc, je me reconnais déjà dans ce qu’ils font. »

Ces auteurs-compositeurs abordent des thèmes qui sont chers à la chanteuse. C’est le cas par exemple de la chanson Guerre civile, écrite par Raphaël (Laroche). Cette pièce « parle de notre humanité, des violences, du fait que même si l’on avance, on n’arrive jamais à guérir l’humanité de ses maux les plus profond » comme l’indique Isabelle Boulay.

C’est grâce à l’expertise de Benjamin Biolay, avec qui la chanteuse travaille depuis plusieurs années, que les quatorze pièces de l’album forment un tout cohérent.

« Pour arriver à faire tenir toutes ces chansons-là ensemble, le talent vient beaucoup du réalisateur (Benjamin Biolay) avec qui je travaille depuis une vingtaine d’années. […] C’est un vrai alchimiste qui réussit à faire tenir ensemble les chansons. C’est quelqu’un qui me connaît très bien aussi, on s’aime beaucoup, on est comme un frère et une sœur. »

Isabelle Boulay plus authentique que jamais

Écrite par Didier Golemanas, un auteur avec qui la chanteuse travaille depuis le début de sa carrière, La route avec lui est l’une des seules pièces qu’Isabelle Boulay a commandée en ayant en tête une idée précise :

« Je voulais avoir une chanson de route, mais du point de vue d’une femme. Parce qu’il y a beaucoup de chansons de route du regard d’un homme. Mais cette fois-ci je voulais que ce soit l’histoire d’une femme qui fait le métier que je fais. »

Golemanas est également l’auteur d’En vérité, la pièce-titre de l’album. Celle-ci traite de l’importance d’être vrai(e), malgré les difficultés et les défis que cela comporte. Pour Isabelle Boulay, cette quête de l’authenticité est un processus qui évolue avec le temps et avec l’expérience. À l’aube de ses 45 ans, l’artiste porte un regard de plus en plus lucide sur elle-même.

« La vie apporte un éclairage de plus en plus vrai. Plus on avance, plus on est soi-même à travers tout ce que la vie nous apporte d’épreuves, de renoncements, de rêves… Se sentir vivant c’est quelque chose de tellement précieux, se sentir soi-même aussi même si ce n’est pas toujours confortable. Je pense que je me connais assez bien. Je suis assez lucide par rapport à moi-même et j’ai fini par accepter même des choses que j’aimais moins qui font aussi partie de moi. »

En plus des chansons originales que comporte son album, la chanteuse revisite trois grands succès : Won’t catch me cryin’ de Willie Nelson, Una storia d’amore de Jovanotti et Les mains d’or de Bernard Lavilliers. L’anglais, l’italien et le français trouvent ainsi leur place sur cet album doux et sentimental, aux textes poétiques d’une grande intelligence. C’est un appel à l’authenticité, à la paix et à la simplicité qui se dégage des quatorze chansons d’En vérité.

Isabelle Boulay entreprend la tournée de son nouvel album dès septembre 2017. Elle se produira également sur les Plaines d’Abraham le 6 juillet 2017, lors de l’ouverture Festival d’été de Québec, journée où elle fêtera ses 45 ans.