//Nouveau vice-recteur à la recherche

Nouveau vice-recteur à la recherche

Le Service des communications et des relations publiques de l’UQAC annonçait mercredi deux nouvelles nominations au sein de l’organigramme de l’université.

Stéphane Lévesque. Photo: Courtoisie

Le poste Vice-recteur à l’enseignement, à la recherche et à la création sera occupé par Stéphane Lévesque pendant cinq ans. Monsieur Lévesque succède ainsi à Mustapha Fahmi dans ce décannat des plus cruciaux. Monsieur Fahmi, très aprécié du personnel à travers la tourmente des dernières années, souhaitait se consacrer à l’enseignement ainsi qu’à la recherche.

Professeur d’histoire originaire s’intéressant à la transmission des savoirs, Stéphane Lévesque est originaire du Lac-Saint-Jean. Il occupait la fonction de vice-doyen à la recherche et au développement du personnel de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa depuis 2015, après avoir agit à titre de directeur des études supérieures francophones au sein de la même institution.

Il est à l’origine du Laboratoire d’histoire virtuelle de l’Université d’Ottawa (VH Lab), où il a développé une plateforme expérimentale intitulée Virtual historian. Il a enseigné dans les facultés d’Éducation des université de la Colombie-Britannique, Western Ontario et d’Ottawa. Ses expertises lui ont valu une reconnaissance à grande échelle ainsi que plusieurs reconnaissances. Le dernier en lice est le prix Orion pour le leadership qui lui a été remis en mai dernier, pour la catégorie de l’enseignement supérieur. Ce prix, remis par un organisme Ontarien spécialisé en recherche et en éducation, reconnaît le caractère innovant du projet Virtual historian et le leadership dont Stéphane Lévesque a fait preuve dans sa réalisation.

Le communiqué annonçant la nomination de Stéphane Lévesque souligne que « le comité de sélection a relevé le caractère fonceur et stratégique de Stéphane Lévesque, sa connaissance accrue du milieu universitaire, sa grande capacité d’innovation et son souci de travailler en collégialité. » La consulation en vue de sa nomination aurait été « fortement favorable » à sa candidature.

Décannat des affaires départementales.

Par ailleurs, l’UQAC annonce la nomination du professeur Erick Chamberland en tant que doyen des affaires départementales. Dans le contexte de la sortie de crise souhaitée par la nouvelle administration, ce poste revêt une importance nouvelle. Il revient en effet à ce décannat d’entretenir de bonnes relations entres professeur.es, chargé.es de cours et la direction.

Erick Chamberland enseigne au sein du Département des sciences économiques et administratives de l’UQAC depuis 2003. Il se spécialise dans la gestion des ressources humaines, en administration publique ainsi qu’en relations industrielles. Le communiqué attribue à Erick Chamberland un esprit d’analyse systémique reconnu ainsi qu’une expertise en gestion du changement. Un profil qui répond, encore une fois, aux préoccupations énoncées par la rectrice Nicole Bouchard.