//L’UQAC, une référence selon Ubisoft

L’UQAC, une référence selon Ubisoft

La multinationale du jeu vidéo Ubisoft, à l’origine des séries Assassin’s creed, Far cry et Rainbow six, annonçait ce matin à Chicoutimi l’ouverture d’un bureau a Saguenay. Ce dévoilement a réuni bon nombre de personnalités politiques de tous les paliers de gouvernement ainsi que plusieurs représentants des milieux de l’éducation et de l’économie.

Par Stéphane Boivin

L’entreprise a développé une relation privilégiée avec le Québec depuis son installation à Montréal en 1997, contribuant à faire de la province le troisième pôle mondial de l’industrie du jeu vidéo. Sa venue à Saguenay fait partie d’un plan de croissance visant les régions du Québec. Ubisoft compte ainsi investir plus de 780 M$ sur 10 ans dans ce déploiement hors des grands centres.

L’UQAC au cœur de la décision

À Saguenay, l’opération représente un investissement de 135 M$ qui devrait, à terme, permettre la création de 125 emplois dans un délais de cinq ans. Si les détails de l’installation d’Ubisoft en ville restent inconnus, aucun lieu n’ayant encore été identifié, les raisons et les besoins de la compagnie sont manifestes, comme l’explique Jimmy Boulianne, qui dirigera le studio de Saguenay:

« Nous avons trouvé, dans la région, les atouts nécessaires au bon développement de l’industrie du jeu vidéo. Le premier facteur déterminant est la présence d’institutions d’enseignement de haut niveau, comme l’UQAC, qui offrent des programmes parfaitement adaptés aux jeux vidéo. J’en profite pour insister sur le fait que l’UQAC est l’un des secrets les mieux gardés au Québec. C’est une véritable référence dans notre domaine. »

La présence remarquée d’étudiant.es de l’UQAC et de l’École NAD lors de concours organisés par Ubisoft a attiré l’attention des dirigeants. Cofondateur et président-directeur général d’Ubisoft, Yves Guillemot, tenait à être le premier à profiter des talents développés ici.

« Généralement, nos concurrents nous suivent assez vite. Donc j’aimerais qu’ils ne viennent pas trop vite quand même ! (…) La principale problématique (pour s’établir en région) c’est de pouvoir trouver les talents. La réponse de l’UQAC est excellente pour nous. Nous avons regardé ce qu’ils avaient fait avant ; c’est à dire comment ils avaient créé tout un système qui permettait aux personnes d’apprendre ce métier du jeu vidéo. (…) C’est ça qui nous a fait prendre la décision finale. Ce concours nous a démontré qu’ici il y avait les talents, et qu’il fallait venir les chercher ici. Assez tôt pour pouvoir s’installer avant qu’effectivement d’autres puissent venir. »

Un projet en marche

Ubisoft prévoit ouvrir son antenne saguenéenne au tout début de 2018. Les bureaux de Saguenay seront spécialisés dans le développement d’expériences connectées liées au jeu en ligne, un axe de croissance et d’innovation de premier plan. La période d’embauche s’ouvre dès maintenant. On peut soumettre sa candidature en visitant la page d’Ubisoft Saguenay. L’entreprise mettra sur pied une équipe multidisciplinaire comprenant entre autre des profils en gestion de production, programmation, design graphique, animation et conception.

Participation à la recherche

En plus de la reconnaissance accordée à l’UQAC comme partenaire de cette implantation au Saguenay, Ubisoft investi également 13 M$ dans diverses stratégies de développement de la relève, de la recherche et de l’entrepreneuriat, notamment à travers ses plateformes La Forge, destinée à la recherche universitaire appliquée, et Codex, un programme d’investissements en éducation. Les modalités de ces investissements, et leurs répercussions sur l’UQAC, seront précisées en temps et lieu.