//La Relève Sympose dévoile son Prix du public

La Relève Sympose dévoile son Prix du public

En septembre dernier, le Centre national d’exposition (CNE) tenait la onzième édition de l’événement annuel La Relève Sympose, sous le thème Ailleurs et autrement. Les œuvres créées par vingt-trois artistes lors de cette résidence de création sur le mont Jacob furent exposées tout le mois d’octobre. Plus de 1400 personnes auront visité le symposium pendant les 24 heures de création.

Par Stéphane Boivin

Ouverture au national

Auparavant réservé à la relève saguenéenne, l’événement interdisciplinaire ouvrait, pour la première fois cette année, ses inscriptions à l’ensemble de la province. Ce volet national a permis de bonifier encore davantage l’expérience des participants et des spectateurs. Il a assuré une grande diversité de travaux et permis aux artistes de tisser des liens au-delà des frontières de la région.

Diplômée de l’UQAC, Anny-Ève Perras confirme la valeur de sa participation : « J’ai vraiment apprécié mon expérience au symposium. En plus de côtoyer plein d’artistes de 18 à 35 ans de diverses provenances à travers le Québec, ça m’a permis d’avoir une plateforme d’exposition professionnelle au CNE. »

Notre entrevue avec Jessica Lavoie, chargée de projet, Patrice Baillargeon et Anny-Ève Perras, participants

Nombreux prix

En plus de permettre une mini-résidence collective de création, le symposium de la relève remet plusieurs prix aux artistes participants. C’est le vidéaste Samuel Breton, originaire de Québec, qui a remporté la Bourse du CNE.

Pendant l’exposition en octobre, les visiteurs étaient également invités à voter pour le Prix du public, qui vient d’être révélé. C’est la photographe Maryline Rivard qui a su retenir l’attention du public grâce à son œuvre photographique Voyager léger. L’artiste originaire de Saint-Charles-de-Bourget se consacre entièrement à la photographie depuis un an. Avec cette image, Maryline Rivard a voulu évoquer l’alourdissement inutile du matériel.

L’oeuvre « Voyager léger » de Maryline Rivard a remporté la faveur du public.
Une édition réussie pour La Relève Sympose

De l’avis des participants et du personnel du CNE, la onzième édition du symposium La Relève Sympose fut des plus réussies. L’événement, présenté sous la présidence d’honneur de Sylvie Gaudreault et parrainé par l’artiste invitée Françoise Ségard, a impliqué plusieurs étudiantes et étudiants inscrits à l’UQAC dans le domaine artistique. Au-delà d’une belle occasion de diffuser leur travail, La Relève Sympose reste pour les artistes une expérience incomparable et intense, comme l’affirme Patrice Baillargeon, participant pour une deuxième édition et étudiant à la maîtrise en art :

« Les échanges sont tellement enrichissants que ça donne le goût de le refaire l’an prochain. »