//Accès libre: C’est OUI

Accès libre: C’est OUI

Le MAGE-UQAC a dévoilé cet après-midi les résultats de la consultation référendaire sur le projet Accès libre. Plus de 60% des membres de l’association s’étant prévalus de leur droit de vote ont dit oui au Frais institutionnel obligatoire de quarante dollars qui donnera un accès universel aux transports en commun ainsi qu’à des moyens de transport actif.

Matthieu Cox, Président du MAGE-UQAC et Jean-Luc Roberge, Directeur de la STS. Photo: STS

Par Stéphane Boivin

L’association étudiante de l’UQAC affirme qu’avec un taux de participation de 31.56 %, correspondant à 1 596 étudiant.e.s, cette consultation établit un record. Le camp du Oui a récolté 963 voix contre 572 pour le camp du Non. Un taux d’abstention de 3,82% a été enregistré. La question était libellée comme suit:

Souhaitez-vous que l’université se dote d’un frais institutionnel obligatoire de 40 $ par étudiant et étudiante par session durant laquelle il ou elle est inscrit(e) à l’UQAC pour un :

• Accès universel au réseau de transport de la STS

• Accès aux vélos électriques en libre-service

• Accès aux voitures électriques en libre-service

• Accès à des stationnements incitatifs gratuits

• Accès à des navettes les soirs de P.U. gratuites

• Accès à un nouveau lieu de rencontre sur le campus, opéré par les Services de l’association générale étudiante (SAGE)

Ce résultat survient plus d’un an après la naissance du projet qui réunit la Société de Transport du Saguenay (STS), le MAGE-UQAC ainsi que l’Université du Québec à Chicoutimi. Même si le résultat n’était pas conditionnel à la réalisation d’Accès libre, les partenaires misaient sur un vote positif pour susciter un effet d’entraînement parmi les institutions du Saguenay.

« Le résultat très positif d’aujourd’hui envoie un puissant signal à l’ensemble de la communauté régionale. Nul doute qu’il incitera d’autres institutions à embarquer dans le mouvement. Il démontre surtout comment les étudiants universitaires sont tournés vers l’avenir et motivés à agir concrètement en matière de pratiques durables et modernes. Ce résultat incite la STS et ses partenaires à redoubler d’ardeur afin de mettre en place de nouvelles pratiques de transport durable», a affirmé Jean-Luc Roberge, directeur de la STS, par voie de communiqué.

Réactions

Le président de MAGE-UQAC, Matthieu Cox, croit que les nombreuses dimensions du projet Accès libre ont convaincu les étudiant.es. « En discutant avec nos membres, leurs raisons de voter oui étaient multiples, mais de manière générale, ils reconnaissent le bien fondé des développements prévus par la STS. L’amélioration des circuits, une navette sur Talbot, les stationnements incitatifs, les vélos et voitures électriques ont été déterminants pour atteindre ces résultats. »

Quant à la STS, Jean-Luc Roberge estime que « ce soutien important des étudiantes et des étudiants de l’UQAC, ainsi que le très fort taux de participation à la consultation, démontre comment Accès Libre a fortement interpellé la communauté étudiante. Nous sommes enthousiastes à l’idée de déployer, avec leur soutien, ce projet qui s’inspire des meilleures pratiques mondiales de mobilité durable»

Tous les détails sur Accès-Libre