//Trésors en pixel : Luigi’s mansion 2

Trésors en pixel : Luigi’s mansion 2

Pour la chronique de cette semaine, je vous emmène à la chasse au fantôme avec nul autre que Luigi, le frère trouillard du célèbre plombier moustachu de Nintendo. Bref, il sera question de Luigi’s mansion 2.

Luidgi’s Mansion 2 – 3DS

Par Jessica Normandin

Un premier opus qui laisse sur sa faim

Avant de nous pencher sur le cas de Luigi’s mansion 2, revenons un peu à son prédécesseur. Luigi’s mansion premier du nom est un jeu qui, à la sortie de la Gamecube, a marqué les esprits de plusieurs amateurs de Nintendo. Notamment par le fait qu’il s’agisse du premier jeu où Luigi est le personnage principal (si on oubli Mario is missing sorti en 1992, dont la qualité est plutôt discutable), mais aussi par l’originalité du gameplay.

Dans ce premier opus, Luigi reçoit une lettre lui indiquant qu’il est l’heureux gagnant d’un concours auquel il n’a jamais participé. Le prix : un manoir peu rassurant. Accompagné par Mario lors de leur visite des lieux, celui-ci disparait mystérieusement. Avec l’aide du professeur K. Tastroff, Luigi explorera le manoir, hanté par diverses entités qui tenteront de lui barrer la route, afin de retrouver son frère. Heureusement, grâce à l’Ectoblast 3000, un aspirateur inventé spécialement par K.Tastroff pour la capture de fantôme, Luigi pourra en venir à bout de ces fauteurs de troubles.

Malgré ses nombreuses qualités, le jeu possède un énorme défaut : une durée de vie ridicule! Heureusement, le jeu aura droit à une suite neuf ans plus tard, et c’est sur celle-ci que nous nous attarderons!

Un concept plus complet

Reprenant le même principe que son aîné, Luigi’s mansion 2 bonifie les mécaniques de jeux déjà présentes. Dans cet opus, le professeur K. Tastroff observe un comportement étrange chez les fantômes rôdant dans un endroit appelé La vallée des ombres. Ces derniers, qui sont toujours très dociles, deviennent soudainement agressifs. La cause : la lune noire, qui influence leur comportement, est brisée. Afin de récupérer les morceaux perdus de la lune noire, K. Tastroff enverra Luigi contre son gré dans différents lieux hantés.

Au cours de l’aventure, le joueur devra visiter cinq lieux : Le Manoir du désespoir, les Tours des détours, le Pendularium, la Mine des mystères et la Maison des collections. Chacun d’entre eux possède sa propre ambiance, ses variantes de gameplay et ses coins secrets. L’exploration d’un endroit se fait en plusieurs parties puisque le jeu se déroule sous forme de missions. Par exemple, le Manoir du désespoir se découpe en six missions. Le joueur, au fil de ces missions, évoluera de plus en plus au sein de manoir.

Il existe plusieurs types de missions. Parfois, Luigi devra explorer une partie d’un manoir afin d’y activer un mécanisme. Dans une autre mission, il devra chercher des objets dérobés par des fantômes. Dans certaines, un chien fantôme dérobera une clé au joueur et celui-ci devra le pourchasser à travers le manoir. Et évidemment, il y a les missions réservées aux boss.

Dans chaque mission, il y aura des fantômes à combattre. Pour ce faire, le joueur aura recours à l’Ectoblast 5000, une version améliorée de celui utilisé dans le premier opus. D’ailleurs, la chasse au fantôme se révèle être très dynamique et prenante. Pour capturer un fantôme, le joueur doit d’abord arriver à l’éblouir avec sa lampe de poche, ce qui aura pour effet de le paralyser un court instant. Il pourra ensuite tenter de l’aspirer avec l’Ectobast 5000. La capture des fantômes n’est pas toujours simple puisque ceux-ci tentent de s’échapper du tourbillon qui les aspire.

Effrayant… ou pas!  

Bien qu’on y croise des fantômes à foison et que certains passages peuvent faire sursauter les joueurs les plus nerveux, Luigi’s mansion 2 est bien loin d’être un jeu d’horreur. L’ambiance y est plutôt cartoonesque et empreinte d’humour.

De plus, la personnalité froussarde de Luigi y est magnifiquement bien exploitée et pas que dans les cinématiques!  En effet, les développeurs ont ajouté plusieurs petits détails au personnage : sa façon de se déplacer, les soudains tremblements qui s’emparent de son corps lorsque l’on est dans un endroit plus sombre ou encore les quelques notes qu’il fredonne à l’occasion afin de se rassurer. Bref, beaucoup de soin est apportée au personnage, mais surtout à l’ambiance du jeu, ce qui bonifie l’immersion.

Que l’on soit amateur des productions signées Nintendo, ou que l’on ait simplement envie de vivre une aventure à la Ghostbusters (bien que les créateurs aient nié s’être inspiré de ce film), Luigi’s mansion 2  est un incontournable pour tous propriétaires de 3DS.