//Trésors en Pixel : Fantasy life

Trésors en Pixel : Fantasy life

Possédant une très longue liste de jeux à son actif, Level 5 est indéniablement un poids lourd du jeu vidéo. Que ce soit pour son très adulé Ni no kuni dont le deuxième opus arrive sous peu ou bien les nombreux épisodes de la série Professeur Layton où l’on enchaîne diverses énigmes, le studio Level 5 créé des univers uniques, que l’on ne retrouve chez aucun autre studio. C’est vers l’une de leur perle qu’on se dirige aujourd’hui : Fantasy life.

Par Jessica Normandin

Si j’ai décidé d’aborder ce jeu aujourd’hui, ce n’est pas du tout pour son histoire qui n’est pas des plus intéressantes, mais pour son système de jeu qui en constitue son principal intérêt. RPG couplé à un simulateur de vie, Fantasy life offre une expérience de jeu unique et prenante.

Fantasy Life. Source: Nintendo
La vie de vos rêves

La promesse de Fantasy life est bien claire : « Créez la vie dont vous avez toujours rêvé! » Possédant un scénario plutôt anecdotique, le cœur du jeu se situe plutôt dans son système de carrière. En effet, au tout début de l’aventure, votre héros devra choisir l’une des douze carrières disponibles. Celles-ci se déclinent en trois types : les carrières de combat (paladin, mercenaire, mage et chasseur), les carrières d’artisan (cuisinier, forgeron, menuisier, tailleur et alchimiste) et les carrières de récolteurs (bûcheron, mineur et pêcheur). Le but ultime de votre personnage sera de gravir les échelons dans la carrière choisie par le biais de différentes missions qui lui seront confiées. D’apprenti à légende, chaque carrière possède six rangs (et deux rangs supplémentaires à l’acquisition du DLC).

Que ce soit dans la vie réelle ou dans un jeu, faire un choix de carrière n’est pas toujours facile! Toutefois, n’ayez crainte : vous pourrez changer de voie à presque n’importe quel moment lors de votre partie. Par ailleurs, cela se révélera être une nécessité puisque certaines carrières sont complémentaires entre elles.

Prenons exemple sur le métier de bûcheron. À un certain point de votre avancement dans ce domaine, vous devrez obligatoirement avoir une hache de meilleure qualité. Celle-ci pourra être confectionnée grâce à la carrière de forgeron, si votre rang dans cette dernière et suffisamment élevé. On retrouve un schéma similaire pour le métier de cuisinier, qui vous forcera à devenir pêcheur, puisque certains plats nécessiteront des poissons qui ne peuvent être acquis que si vous pratiquez cette carrière.

L’ascension du personnage dans les différentes carrières est tout simplement addictive. Bien que les carrières de récoltes et de combats semblent les plus palpitantes, les carrières d’artisanats sont bien loin d’être inintéressantes. Pour créer un objet, un plat ou une potion, vous aurez besoin de matériaux (que vous aurez au préalable acheté ou récolté) puis vous devrez réussir un mini jeu afin de parvenir à terminer votre création. Ces phases de jeu sont plutôt reposantes et on en vient à perdre rapidement la notion du temps.

Par ailleurs, chaque carrière vous amènera à rencontrer des PNJ pratiquant le même métier que vous. Ces derniers, si vous avez un rang assez élevé au sein de leur communauté, pourront vous accompagner lors de vos explorations et combattre à vos côtés.

De par sa promesse, Fantasy life vous donne accès à un quotidien extraordinaire, que vous pourrez façonner au gré de vos envies. Qu’il s’agisse d’explorations palpitantes en quête d’un ultime affrontement avec un dragon ou de moments reposants où vous fabriquez vos nouvelles créations, il n’en tient qu’à vous de façonner l’aventure qui vous fera vibrer.