//Un Autre citoyen à Saguenay

Un Autre citoyen à Saguenay

Du 20 au 22 mars prochain, un nouveau citoyen de Saguenay déambulera dans les centres-villes de Chicoutimi et de Jonquière. Celui-ci s’est timidement présenté pour une première fois à l’Hôtel de ville de Saguenay dans la matinée du 20, devant une foule de citoyens curieux, afin de signer le livre d’or de la ville. Escorté par quatre marionnettistes qui l’aideront à se mouvoir, sa présence risque d’en surprendre plus d’un au cours des prochains jours.

Par Jessica Normandin

L’Autre quitte l’Hôtel de ville de Saguenay. Photo: CEUC / Jessica Normandin

Afin de souligner la Journée mondiale de la marionnette qui a lieu le 21 mars, le théâtre d’objet la Tortue Noire, en collaboration avec le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS), tente un concept encore inédit : L’Autre dans la cité. Lors de ce projet, qui se déroulera sur trois jours, L’Autre, une marionnette dont la taille est proportionnelle à celle d’un humain, se promènera à travers les centres-villes de Chicoutimi et de Jonquière et y fera diverses actions de la vie courante comme s’il était un vrai citoyen. De ce fait, il sera possible pour les résidents de Saguenay de le croiser alors qu’il est affairé à lire un livre à la bibliothèque, qu’il sirote un café au Cambio ou qu’il marche dans la rue.

Le projet constitue une source de défis pour les quatre marionnettistes qui se prêteront au jeu, soit Sara Moisan, Martin Gagnon, Patrick Simard et Anne-Louise Imbeau. Contrairement aux autres productions de la compagnie, L’Autre dans la cité met à profit l’improvisation dans la vie quotidienne. De ce fait, la préparation des comédiens-marionnettistes ne se résume pas à répéter un spectacle, mais plutôt à s’entraîner afin de développer une meilleure spontanéité lors de leurs manipulations : la marionnette devra agir avec le plus de réalisme possible.

L’art de surprendre

« Notre objectif n’est pas d’attirer des spectateurs, mais plutôt de surprendre les gens qui seront présents par hasard. C’est une expérience artistique pour aller à la rencontre de la population et faire découvrir les arts de la marionnette. » Souligne Dany Lefrançois, directeur artistique de la Tortue Noire. Par conséquent, l’itinéraire de la marionnette ne sera pas diffusé publiquement.

« Si elle ne cherche pas à être spectaculaire, la présence inattendue de cette marionnette cherche à faire vivre aux usagers des centres-villes une expérience sensible, à la frontière entre l’imaginaire et le réel. » Mentionne-t-on dans le communiqué de presse de l’évènement.

Toujours selon ce dernier, il est précisé que ce projet vise à conscientiser la population quant à des valeurs comme l’amitié, l’entraide, le partage et la coopération. « Le message que nous souhaitons passer n’est pas lié au mot manipulation. Nous parlons plutôt d’animation puisque les marionnettistes animent notre personnage, de la même façon que nous sommes tous individuellement et collectivement animés par la force et la présence des autres. »

Il est à noter que le parcours de L’Autre pourra être suivi en direct sur les réseaux sociaux. De plus, la Tortue Noire encourage toutes les personnes qui croiseront la route de L’Autre dans la cité à partager leur expérience via Facebook et Instagram grâce au mot-clé #lautredanslacité.