//Repenser les frontières avec la cohorte en éco-conseil

Repenser les frontières avec la cohorte en éco-conseil

Du 26 au 28 mars 2018 se tiendra l’évènement annuel organisé par La Chaire en éco-conseil de l’UQAC. L’évènement, qui est construit autour du changement socioécologique et du développement durable, vise à interpeller le public quant aux réalités et enjeux actuels liés à un thème choisi par les étudiants de la cohorte en éco-conseil.

Par Jessica Normandin

Photo: Slava Bowman / Unsplash.com

Cette année, c’est sous la thématique de « Repenser les frontières » que s’articuleront les diverses activités préparées par la cohorte en éco-conseil. Une thématique que l’on peut qualifier de transdisciplinaire puisqu’on y retrouve un aspect environnemental, mais aussi social.

« Après une longue réflexion sur le choix final du thème, on s’est accordé pour dire qu’on souhaite traiter de quelque chose qui touche très fortement la citoyenneté mondiale à l’heure actuelle. Ce qu’on peut voir dans les médias, c’est qu’il y a beaucoup d’enjeux qui sont liés au territoire. On peut penser à ce qui se passe en ce moment avec la présidence américaine, on peut parler en matière de contrôle des frontières, de l’immigration. On peut s’arrêter sur une catastrophe climatique qui frappe tellement de nations dans le monde et qui pourtant ne suivent aucune règle en matière de frontières nationales. Ou combien de fois on peut parler dans les médias des tensions sociales qui sont liées à la migration. Toutes ces problématiques convergent vers une remise en question de l’usage que l’on fait des frontières », explique Anissa Duval, étudiante en éco-conseil.

Notre entrevue avec Anissa Duval et Quentin Thierry

Déroulement des activités

Se déroulant sur une période de trois jours, l’événement se divisera en deux axes : le climat et la culture.

Les deux premières journées seront consacrées au climat. Différents ateliers participatifs qui porteront sur les bouleversements climatiques auront lieu. Ces bouleversements, qui rompent l’équilibre entre les populations humaines et leur environnement, sont à l’origine de plusieurs débats quant à la migration.

« Ces activités ont pour but de remettre en question la manière dont les frontières interfèrent avec les mesures d’adaptations et les initiatives permettant de lutter contre ces bouleversements », précise Quentin Thierry qui est également un étudiant du programme en éco-conseil. Ces activités seront ouvertes à tous et à toutes et se dérouleront dans le centre social de l’UQAC.

La troisième journée prendra la forme d’un colloque où plusieurs conférences portant sur les frontières culturelles seront données. Les participants pourront y rencontrer des conférenciers de différents horizons qui expliqueront comment les comportements culturels façonnent d’autres frontières que celles qui délimitent les contours d’un état, d’une région ou d’une communauté.

Un prix d’entrée sera exigé aux participants pour cette troisième journée. Cela leur donnera accès à toutes les conférences, mais aussi à un repas sur l’heure du dîner. Afin de favoriser la participation des étudiant.e.s, un forfait leur sera offert.

De plus, il est à noter qu’il s’agit d’un événement écoresponsable, ce qui signifie qu’il sera organisé de façon à limiter au maximum les déchets, le gaspillage et les émissions de gaz à effet de serre.

Page de l’Événement Éco-conseil 2018