//Trésors en pixel : Life is strange

Trésors en pixel : Life is strange

Cette semaine, j’ai décidé de faire un retour sur un jeu épisodique sortie en 2015 qui a su toucher la corde sensible de bien des joueurs : Life is strange.

Par Jessica Normandin

Life is strange Episode 1. Source: Steam

Au cours des dernières années, un intérêt pour le format épisodique s’est pointé dans l’industrie vidéoludique. Life is strange fait partie de ces jeux où l’on devait attendre plusieurs semaines entre chaque épisode pour savoir la suite. Celui-ci connu un véritable succès grâce à une trame narrative qui est des plus respectables!

Une trame lente, mais accrocheuse

Comme pour la plupart des jeux épisodiques, le principal centre d’intérêt de  Life is strange est son histoire. On y joue Max Caulfield, une adolescente introvertie et passionnée par la photographie. Alors que Chloé Price, son amie d’enfance, est sur le point d’être abattue devant ses yeux, Max découvre qu’elle possède le pouvoir de remonter le temps, ce qui lui permet de la sauver des griffes d’un terrible destin.

Le jeu, qui se découpe en cinq épisodes, sera le terrain d’une longue investigation : une adolescente qui a le même âge que notre personnage est portée disparue. Grâce à ses pouvoirs et accompagnée de son amie d’enfance, Max tentera de résoudre cette mystérieuse énigme. Cependant, à travers tout ce remue-ménage, notre héroïne est de plus en plus assaillie par d’inquiétantes visions où elle voit sa ville être ravagée par une gigantesque tempête.

Bien qu’elle soit magnifiquement bien ficelée, la trame narrative de Life is strange peut rebuter aux premiers abords : celle-ci est assez lente si on la compare à celles que l’on voit chez le studio Telltale games où le joueur est constamment en état d’alerte. Ici, le joueur s’immerge dans le quotidien banal d’une étudiante qui sera chamboulé par l’arrivée de pouvoirs surnaturels. D’ailleurs, l’histoire s’articule largement dans les SMS que le personnage reçoit ainsi que dans son journal intime. Bref, mieux vaut ne pas être rebuté par la lecture si l’on veut connaître tous les recoins du scénario.

De plus, tout comme les productions de Telltale games, le joueur devra faire des choix qui influenceront (dans une certaine mesure) le scénario. Toutefois, les choix de Life is strange possèdent une particularité : le joueur peut retourner dans le temps afin de changer ses choix. Et c’est là que tout le gameplay repose. Chaque fois qu’un choix s’imposera, le joueur pourra voir les conséquences directes que chacun d’eux aura. Toutefois, à part un message de mise en garde au haut de l’écran signifiant que « cette action aura des conséquences », impossible de savoir ce que ce choix provoquera à long terme.  Évidemment, le temps ne peut être rembobiné que sur une courte période et les choix ne peuvent plus être changés lorsque l’on charge une nouvelle zone.

Des héroïnes crédibles et attachantes

Impossible de faire l’éloge de Life is strange sans faire mention des deux personnages principaux de l’histoire, à savoir Max et Chloé.

Max est très certainement l’un des personnages de jeu vidéo qui m’a le plus marquée jusqu’à maintenant. D’abord timide et victime d’un flagrant manque de confiance en elle, celle-ci  affrontera les diverses épreuves auxquelles elle est confrontée avec courage, montrant qu’elle est beaucoup plus forte que ce que l’on pourrait croire. Loin d’être un personnage stéréotypé, Max nous montre constamment par le biais de ses introspections toute sa complexité et ses nuances, ce qui lui octroie une crédibilité indéniable à laquelle on peut s’identifier.

Chloé est, quant à elle, à l’image de l’adolescente rebelle qui conteste l’autorité. Bien que ce personnage soit un peu moins développé que celui de Max, l’histoire gravite beaucoup autour d’elle. Elle se révèle en fait être la motivation du personnage que l’on incarne. Pouvant sembler immature et égoïste au départ, celle-ci est beaucoup plus sensible qu’elle ne le laisse voir.

Max et Chloé forment un duo complémentaire grâce à leurs personnalités qui sont à l’opposée l’une de l’autre. C’est d’ailleurs un pur plaisir de voir leur relation évoluer et leur amitié s’étoffer.

Life is strange est très clairement une production qui a été faite avec beaucoup de soin. Malgré son gameplay un peu pauvre et ses choix qui n’ont pas tant d’importance au final,  il est celui que je recommanderais en premier à toute personne désireuse de découvrir le genre épisodique.