//Nicole Bouchard commente la nomination d’Alexandre Cloutier

Nicole Bouchard commente la nomination d’Alexandre Cloutier

Moins d’une semaine après sa nomination à titre de vice-recteur aux partenariats et secrétaire général de l’Université du Québec à Chicoutimi, Alexandre Cloutier a commencé à se familiariser au fonctionnement de l’institution universitaire. Lors d’une entrevue accordée à CEUC, la rectrice Nicole Bouchard a affirmé que celui qui entrera en fonction le 29 août prochain «a déjà entamé la lecture de dossiers de l’UQAC».

Par Guillaume Pelletier

Candidat idéal

Pour la rectrice de l’UQAC, le passage en politique d’Alexandre Cloutier ne peut qu’être bénéfique pour la vision à long terme de l’Université.

« On recherchait quelqu’un qui avait une vision, un leadership et un réseau de contacts permettant à notre établissement d’enseignement de développer de nouveaux créneaux. »

En plus d’avoir siégé dix ans comme député à l’Assemblée nationale, M. Cloutier a été ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et à la Francophonie sous le gouvernement péquiste de 2012 à 2014. Le parcours académique de celui qui détient une maîtrise en droit international public de l’Université de Cambridge a également retenu l’attention.

Nicole Bouchard Photo: Guylain Doyle

«Lorsque l’on occupe un poste important au sein d’une institution d’enseignement, la qualité des études est un élément essentiel auprès du corps professoral.» explique la rectrice Nicole Bouchard.

« Nous avons travaillé fort dans les dernières années pour développer notre réseau dans la région de la Côte-Nord (Pavillon Universitaire Alouette). M. Cloutier a été ministre responsable de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec. Il détient donc déjà un réseau de contact bien garni dans ces régions. »

Du pain sur la planche

Parmi les nombreux dossiers auxquels la recrue devra s’attarder, Mme Bouchard mentionne le développement du Centre des Premières Nations Nikanite en partenariat avec les peuples autochtones ainsi que l’élargissement du recrutement en Europe, notamment en Belgique.

« C’est certain que le développement du Centre des Premières Nations Nikanite sera l’un des dossiers importants. Les Premières Nations ont une place importante dans notre institution, surtout ces dernières années. On n’a qu’à penser à la commission d’enquête sur les relations entre les autochtones et certains services publics du Québec ou encore à l’Enquête Nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. »

Selon Nicole Bouchard, le partenariat signé en avril dernier entre le Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles donnera davantage de travail au personnel de l’UQAC en Europe.

« À la suite de l’entente de mobilité étudiante universitaire entre le Québec et la Communauté française de Belgique conclue dernièrement, nos recruteurs en France devront élargir leur recrutement d’étudiants internationaux en Belgique», souligne celle qui est en poste depuis juin 2017. »

Raviver les partenariats régionaux

Mme Bouchard est consciente que les partenaires régionaux ont pu être laissés pour compte au cours des dernières années. Elle affirme qu’Alexandre Cloutier aura également un rôle important à jouer auprès des partenaires de l’UQAC au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Les partenaires régionaux se sont sentis effacés au cours des dernières années, j’en suis consciente. Mais nous réaffirmons nos liens étroits avec les partenaires régionaux. M. Cloutier sera appelé à renforcer ces liens qui unissent l’Université à la région. »

Allégeance politique

Questionnée sur le passé politique de M. Cloutier, la rectrice de l’Université du Québec à Chicoutimi affirme que « malgré ses dix ans comme député du Parti Québécois, M. Cloutier a toujours su garder le respect de ses adversaires politiques. Il a toujours fait preuve de respect et de professionnalisme lors de ses échanges à l’Assemblée nationale. Il était capable de transcender et de couper la poire en deux, et ce, même s’il n’était pas d’accord avec les opinions de ses adversaires. »

Une nomination saluée

En plus d’avoir suscité les félicitations de ses adversaires politiques comme de ses alliés, la nomination d’Alexandre Cloutier a également donné lieu à de nombreux commentaires positifs sur les réseaux sociaux de la part de membres de la communauté universitaire.

À lire:  Alexandre Cloutier devient vice-recteur à l’UQAC