//Découvrir l’escalade de glace

Découvrir l’escalade de glace

Pendant les fêtes, j’en ai profité pour essayer quelque chose de nouveau. Les gens qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que je suis passionnée de montagnes et que je souhaite gravir l’Everest un jour. Pour ce faire, il y a plusieurs étapes à passer afin de favoriser la meilleure préparation possible pour un jour atteindre le sommet du toit du monde. L’escalade de glace, une discipline issue de l’alpinisme, est un bon moyen de commencer cette préparation. J’ai fait ma première ascension des glaces au Parc de la Chute-Montmorency le 29 décembre dernier.

Par Olivia Brassard

Notre chroniqueuse et son guide. Photo: Courtoisie.

L’escalade de glace, c’est quoi? Il s’agit d’une ascension au cours de laquelle on grimpe sur glace à l’aide de crampons, piolets à traction (dits techniques), de harnais, de cordes, de casques, d’assureurs et de broches à glace. Dans mon cas, les glaces en question étaient adjacentes à la majestueuse chute Montmorency. L’approcher à ce point est d’ailleurs une expérience assez impressionnante (je conseille vivement cette activité aux photographes).

Notre guide, François-Guy Thivierge, nous attendait au stationnement du parc, car il y a une petite marche à faire avant d’arriver au lieu d’escalade. On commence par mettre le casque, ensuite le harnais, les bottes et les crampons, et on apprend les techniques pour gérer la corde. François-Guy est un alpiniste et grimpeur aguerri. Il a atteint le sommet de l’Everest en 2008 et est propriétaire de Roc Gyms-Ville de Québec. Je n’avais aucune crainte à être assurée par lui et me suis sentie en sécurité tout au long de l’activité, puisqu’il enseigne l’escalade de glace au Parc de la Chute-Montmorency depuis 1985. Il est important de préciser que vous ne grimpez pas directement la chute, mais bien la glace qui se trouve juste à côté. Instinctivement, vous planterez vos piolets et crampons dans le but de monter jusqu’à l’endroit où se trouvent le relais et les ancrages de votre corde. C’est un exercice qui sollicite beaucoup les jambes! Je n’ai malheureusement pas pu me rendre jusqu’en haut, ma botte étant mal attachée, mais j’étais satisfaite de ma performance, surtout qu’il s’agissait d’une première pour moi! Je compte bien continuer à pratiquer ce sport. C’est une expérience unique où le défi et le dépassement sont à l’honneur.

La parole à François-Guy

Mon guide, François-Guy, a tenu à transmettre ce message aux étudiant.e.s : « Il y a cette flamme de la passion qui brûle en moi depuis toujours. Je suis très déterminé à transmettre ma passion au plus de personnes possible (Note de l’autrice : il m’a contaminée et rendue encore plus accro que je ne l’étais déjà!). Pour ceux qui débutent, je vous conseille de bien pousser vos jambes et de garder votre équilibre. Ne tirez pas sur les bras et assurez-vous que vos pieds soient bien ancrés. Si vous tenez à expérimenter cette aventure unique, il me fera plaisir de vous guider et enseigner ma passion! »