//L’UQAC marchera pour la planète

L’UQAC marchera pour la planète

En assemblée générale spéciale le mercredi 27 février, le Mouvement général des associations étudiantes (MAGE-UQAC) a voté à 80% en faveur d’une journée de grève pour la lutte contre les changements climatiques le 15 mars prochain. La communauté étudiante de l’UQAC rejoint ainsi le mouvement national La planète s’invite à l’université et plus largement plusieurs initiatives internationales issues notamment des milieux étudiants.

Par Stéphane Boivin

Visuel du mouvement La planète s’invite à l’université.

Ce mouvement vise à mettre de la pression sur les gouvernements pour l’adoption rapide de moyens concrets afin de lutter contre les changements climatiques et de sensibiliser la population en général.

L’assemblée spéciale a connu une belle affluence si on la compare aux assemblées des dernières années. Elle s’est également déroulée dans la convivialité, plusieurs intervenants soulignant la qualité des débats. Ceux-ci ont permis d’aborder la nature des rapports démocratiques ou encore les portées symboliques et concrètes des moyens de pression, dans le cadre d’une plénière d’une heure pendant laquelle de nombreuses personnes ont pu s’exprimer.

On peut estimer la participation à environ 200 étudiant.es. À la sortie d’un vote secret, 130 voies ont été enregistrées en faveur de la grève contre 33 s’y opposant. 6 absentions ont également été enregistrées.

Keven Desgagné, président de l’association, a déclaré par voie de communiqué que ses membres sont fier.es « …de joindre le mouvement québécois initié par La planète s’invite à l’Université, et plus largement au mouvement mondial, pour inciter les différents paliers de gouvernement à en faire davantage pour contrer les changements climatiques. Nous joignons aujourd’hui notre voix à plusieurs milliers d’étudiant.e.s des quatre coins du Québec, et nous encourageons ceux et celles qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre ce mouvement »

L’association espère par ailleurs voire la communauté saguenéenne se joindre à la marche étudiante afin de renforcir le message envoyé aux gouvernements.

Modalités et revendications

Suite à ce vote positif, MAGE-UQAC a adopté une résolution voulant que « le MAGE-UQAC prenne part à la manifestation du 15 mars organisée par le Cercle environnemental et appelle la société civile à faire de même ». Dans la foulée, trois revendications ont été adoptées à l’unanimité. Ces revendications issues du mouvement national peuvent être consultées sur sa page Facebook. Elles s’adressent à la fois aux gouvernements et aux institutions d’enseignement.

Les modalités de la journée du 15 mars seront négociées avec les partenaires de l’institution et du Service de police de Saguenay, notamment en ce qui concerne le trajet de la marche. Les accommodements possibles seront également discutés avec l’UQAC et les syndicats des professeurs et des chargé.es de cours.

Keven Desgagné a affirmé sa sensibilité aux inquiétudes exprimées en assemblée, notamment de la part d’étudiants en Génie. Ces inquiétudes concernaient la difficulté de reprendre des cours et des examens prévus le 15 mars.

« Sachez que le MAGE-UQAC fera tout en son pouvoir afin que l’administration s’assure que les parcours scolaires de tous et toutes soient respectés. L’exécutif du MAGE-UQAC est d’ailleurs présentement en discussion avec l’administration de l’UQAC afin de discuter d’une levée de cours durant cette journée de grève et de toutes autres mesures à mettre en place afin qu’aucun.e étudiant.e n’ait à mettre en péril la réussite de ses cours suite à cette grève d’un jour. »

Mouvement d’envergure

La communauté étudiante de l’UQAC rejoint ainsi les plus de 20 000 étudiant.es québécois.es qui ont voté en faveur d’une journée de grève le 15 mars prochain. Il est périlleux d’estimer les résultats de la mobilisation à l’échelle internationale mais le mouvement se déclinera dans de nombreux pays.

À l’échelle locale, une quarantaine de professeurs et de chargé.es de cours avaient en début de semaine signé une lettre invitant la communauté étudiante à participer à l’assemblée. Par ailleurs, au même moment où l’assemblée se tenait à l’UQAC, l’exercice avait également lieu du côté du Cégep de Jonquière, qui a également voté en faveur.

Le Cercle environnemental de l’UQAC est responsable de l’organisation de la manifestation du 15 mars au Saguenay. Les membres de la communauté souhaitant s’impliquer dans cette organisation peuvent le faire en joignant le groupe La planète s’invite à l’université : UQAC.