Rentrer à l’université, c’est pas compliqué!

L’éditorial d’Émilie Bouchard, rédactrice en chef

Au Griffonnier, on est au courant que la rentrée universitaire, ça peut ajouter pas mal de stress dans ta vie! C’est pourquoi nous t’avons préparé un numéro spécial de la rentrée, qui met en évidence plusieurs ressources qui te seront utiles au cours de ton parcours universitaire, peu importe le nombre d’embûches que tu pourrais retrouver sur ton chemin (on t’en souhaite le moins possible, évidemment…)! 

Le Griffonnier profite également de la rentrée pour se réinventer! Nous avons désormais une nouvelle formule qui nous permettra de te livrer l’information de ton Université de manière plus efficace. Dans les mois à venir, un calendrier de production et un appel de sujets seront inclus dans chaque parution. Ainsi, tout le monde pourra participer au contenu du journal étudiant. Ça t’intéresse? Les détails sont en page 3! 

Qui dit plus de sujets à couvrir dit également plus de journalistes! J’en profite donc pour t’inviter à nous soumettre ta candidature si tu souhaites faire partie de notre fabuleuse équipe! Si tu es fait pour le journalisme, la radio et la communication en général, la page 14 t’expliquera comment tu peux postuler. 

Les médias traditionnels suivront-ils la tendance? 

Difficile de rédiger un journal étudiant et de passer par-dessus la situation du Groupe Capitales Médias (GCM), qui a récemment bénéficié d’une aide de 5 millions du gouvernement du Québec afin que ses journaux puissent continuer leurs opérations jusqu’au 31 décembre 2019… 

Outre la mise en péril de la démocratisation de l’information, advenant une fermeture des quotidiens de GCM, il est inquiétant de constater la difficulté avec laquelle nos médias traditionnels survivent. En s’emparant du monopole de la publicité, Facebook et Google ont poussé les plus petits médias à subir le même sort que nos artisans régionaux qui se battent contre les multinationales. Si les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés à l’achat local et à la survie des commerces de la région, ils devront également s’informer sur les ravages que les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) font sur le web, le principal risque étant, bien sûr, l’homogénéisation, et pas seulement de l’information. En effet, peut-on désormais parler de l’homogénéisation de l’offre? Peu importe le produit, il semble désormais toujours rattaché aux cinq mêmes compagnies. Pour faire un parallèle avec les tensions politiques actuelles, la diversité serait-elle le combat du 21e siècle? 

En espérant avoir fait réfléchir quelques lecteurs, 

Bonne rentrée! 

TAGS: