Une application vouée à la sécurité sur le campus

Le Service des immeubles et équipements (SIE) lance une nouvelle application vouée à la sécurité sur le campus. IdSide Echo est conçue pour rejoindre le plus grand nombre, avec plus de flexibilité, en cas de situation d’urgence. Un défi auquel sont aujourd’hui confrontés les services de sécurité civile. 

Par Stéphane Boivin

Le principe de l’application est simple : à partir de sa base très légère, elle permet de s’abonner aux notifications d’une institution donnée. Après avoir téléchargé l’application auprès des grands distributeurs, il suffit d’activer le fil de l’Université du Québec à Chicoutimi.  

« La mission de l’application est de pouvoir mettre en alerte les membres de la communauté universitaire ou quiconque a intérêt à savoir qu’une situation perturbe les activités sur le campus. Le but c’est de pouvoir aviser les gens dans les meilleurs délais, les aider à adopter le comportement le plus sécuritaire pour eux et, enfin, faciliter notre intervention », explique Marie-Ève Bradette-Hébert, responsable de la sécurité, de la santé et des mesures d’urgence.  

Réjean Châtigny, superviseur en protection publique et prévention, précise : « Le défi en sécurité présentement, c’est de rejoindre les usagers rapidement, même ceux qui ne sont pas présents sur le campus. Par exemple, une évacuation qui surviendrait à 15 h 30 alors que des cours commencent à 16 h, donc les étudiants sont déjà en route, pourrait être problématique. » Une situation similaire pourrait se présenter en cas de tempête forçant une annulation des cours. 

L’utilisation de l’application par l’UQAC sera limitée exclusivement aux messages d’urgence. Aucune information générale ne sera véhiculée.  

En plus des notifications, l’application comprend beaucoup d’information sur les mesures propres au campus. À titre d’exemple, les emplacements des défibrillateurs cardiaques y sont consignés.   

Déjà éprouvée par d’autres institutions publiques, l’application Echo sera à l’UQAC cet automne dans le cadre d’exercices d’urgence. Le SIE, qui s’était donné un objectif de 500 abonnements à la rentrée, a déjà dépassé ses attentes. À la mi-septembre, plus de 700 personnes s’étaient inscrites au fil de l’UQAC. 

Soulignons enfin que l’application pourra potentiellement s’avérer utile pour des citoyens qui ne seraient pas membres de la communauté universitaire, à commencer par les usagers de points de services tels que le pavillon sportif.