3000 personnes dans les rues pour l’environnement

Selon les estimations de la Sécurité publique de Saguenay, 3000 étudiant.e.s, travailleurs.ses, citoyens.nes et personnalités politiques étaient réunies dans les rues de Chicoutimi dans le cadre du mouvement international de la marche pour le climat afin de sonner l’alarme sur le réchauffement climatique et pour démontrer leur opposition à GNL-Québec.

Par Julien Gauthier

Photo: Julien Gauthier

La manifestation a débuté vers 13h15, après les allocutions des représentant.e.s du Centre d’amitié autochtones de Saguenay, du MAGE-UQAC, de l’AGEECC, de l’AGEECJ et de la Coalition Fjord et a par la suite sillonné les rues du centre-ville de Chicoutimi, allant rejoindre le Cégep de Chicoutimi, passant devant l’Hôtel de Ville de Saguenay et pour finalement se rendre devant le bureau du député conservateur Richard Martel, qui n’était toutefois pas présent.

Photo: Julien Gauthier

Selon les estimations du MAGE-UQAC, il y avait entre 1500 et 2000 personnes. Pour sa part, la Sécurité publique de Saguenay a estimé 3000 personnes.

Il est à noter que quelques représentants politiques étaient notamment présents, tels que Mario Simard et Valérie Tremblay, candidats du Bloc Québécois, Lynda Youde, candidate pour le Parti Vert, Jean-François Caron, attaché politique du député péquiste de Jonquière Sylvain Gaudreault, ainsi que le porte-parole de Québec Solidaire au Saguenay-Lac-St-Jean, Tommy Philippe.