35 000$ des syndicats enseignants de l’UQAC pour l’avenir du Quotidien

Le Syndicat des professeures et professeurs de l’UQAC (SPPUQAC) ainsi que le syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAC (SCCCUQAC) ont accordé au projet de Coopérative de solidarité du journal Le Quotidien une aide financière de 35 000$. 

Par Julien Gauthier 

Le 10 octobre dernier, le SCCCUQAC a adopté en assemblée générale une résolution visant à accorder un soutien de 25 000$ au projet de coopérative. Le 30 octobre, le SPPUQAC a lui aussi choisi de contribuer en contribuant au projet à la hauteur de 10 000$ 

C’est notamment par solidarité régionale que les chargé.e.s de cours ont voulu contribuer au salut du Quotidien, l’un des six quotidiens régionaux touchés par la faillite de Groupe Capitale Médias. En effet, selon le syndicat, la vente des actifs de ce groupe aurait « un impact majeur […] tant sur la qualité de contenu que sa quantité pour la couverture de l’ensemble du territoire du Saguenay-Lac-St-Jean ». 

Quant au SPPUQAC, des discussions ont eu lieu concernant le montant à accorder à la coopérative. Certains membres proposaient d’égaliser le montant du SCCCUQAC, alors que d’autres voulaient le doubler. 

Des objectifs communs 

Pour Julien Renaud, chef de pupitre au journal Le Quotidien et responsable de la campagne Je coopère pour Le Quotidienles dons faits par les syndicats enseignants démontrent que l’université et le journal ont des intérêts communs. 

« Au niveau universitaire, on sent qu’on défend un peu les mêmes choses : le bien public, le droit à l’information, tout ce qui est intellectuel, ainsi que le débat public. Ce sont des causes qui se rejoignent entre la mission universitaire et la mission journalistique », a-t-il fait savoir, tout en soulignant la grande collaboration de l’institution. 

« Nous avons eu une grande écoute de la part de ces deux syndicats, mais aussi de la part de l’UQAC et de son conseil d’administration. D’ailleurs, la rectrice, Nicole Bouchard avait été notre ambassadrice lors du lancement de notre campagne. » 

Au moment de publier, la campagne Je coopère pour Le Quotidien avait atteint un montant de 830 000$, au-delà de l’objectif initial de 800 000$. Cette même campagne a pour but de créer la Coopérative de solidarité du Quotidien, qui fera partie de la Coopérative nationale de l’information indépendante du Québec (CN2I) aux côtés des cinq autres coopératives régionales des journaux touchés par la faillite de Capital Médias, soit Le Soleil, Le Droit, Le Nouvelliste, la Tribune et La Voix de l’Est.