Quels plans de continuité?

L’annonce de la poursuite de la session d’hiver à l’UQAC fait réagir vigoureusement la communauté étudiante. Devant la situation exceptionnelle que nous traversons, quelles sont les plans de « continuité pédagogique » des autres universités en date du 27 mars ?

Par Stéphane Boivin

UQAC

Après avoir annoncé une suspension des activités jusqu’au 13 avril, l’UQAC a changé son fusil d’épaule en annonçant le 26 mars une reprise de l’enseignement à distance dès le 6 avril, voire dès le 30 mars pour les cours qui seront prêts. La fin de session est maintenue au 28 avril, qui sera également la date limite d’abandon sans mention d’échec ni remboursement.

Pour les étudiant.e.s dont les cours ne pourront être complétés, la notation Incomplet pourra être attribuée et convertie en notation finale jusqu’au 31 août prochain. L’utilisation des mentions Succès / Échec pourra être utilisée, à la discrétion des titulaires de cours, si une évaluation satisfaisante avait déjà été effectuée.

Les professeur.e.s et chargé.e.s de cours se sont vus proposer trois scénarios d’évaluation, soit la poursuite de l’enseignement à distance, la poursuite de l’évaluation selon une approche alternative ou encore la gestion de cas particuliers. Ce dernier scénario permettrait au personnel enseignant de recourir à la mention S/E si une évaluation a été effectuée et si le contexte rend impossible la complétion du cours.

UQAR

Le plan de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) prévoit que les cours dans lesquels une évaluation a déjà eu lieu sont considérés comme terminés au niveau de la notation. « … si l’étudiante ou l’étudiant a atteint les exigences pour la période se terminant le 14 mars 2020, la notation « S » sera utilisée. Cette notation signifie que l’on a satisfait aux exigences du cours. Les crédits sont reconnus au programme de l’étudiante ou de l’étudiant. Sinon, l’étudiante ou l’étudiant sera considéré comme ayant abandonné le cours sans remboursement et sans mention d’échec. Dans ces deux situations, le résultat n’entre pas dans le calcul de la moyenne cumulative. » Les stages non touchés par une ordonnance gouvernementale sont également considérés comme terminés en date du 14 mars.

ETS

L’École de technologie supérieure (ETS) prend le parti de la poursuite de la session à distance, selon les modalités définies par le personnel enseignant. « La session se poursuit à distance et les étudiants seront informés par leurs enseignants des activités mises en place pour compléter les apprentissages. » Les dates désignées pour les examens (du 8 au 22 avril) sont maintenues et le début de la session d’été est prévu pour le 4 mai.

UQO

L’Université du Québec en Outaouais (UQO) annonce que son plan de continuité pédagogique a été adopté à l’unanimité par sa commission des études et son conseil d’administration. Les détails de ce plan seront rendus publics incessamment. Ce plan a comme objectif de permettre « la poursuite des activités d’enseignement et d’évaluation, et ce, jusqu’au 24 avril 2020, date de fin du trimestre d’hiver. » Le plan de l’UQO se déploiera à parti du lundi 30 mars.

UQTR

Même position du côté de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), où « toutes les activité d’enseignement ainsi que les évaluations sommatives (par exemple : les travaux et examens prévus dans la section « fiche d’évaluation » du plan de cours) reprendront à distance à compter du 30 mars 2020. » L’institution affirme que les professeurs ont contacté leurs étudiant.e.s depuis le 23 mars afin de définir les modalités d’enseignement à distance.

UQAM

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a annoncé qu’en conformité « avec les directives gouvernementales, les activités d’enseignement se poursuivent en ligne ou selon d’autres modalités alternatives jusqu’au 1er mai 2020 inclusivement. »

L’institution indique toutefois que « les étudiantes et les étudiants pourront exceptionnellement choisir, sur une base individuelle, entre une note littérale ou la mention Succès / Échec pour leurs cours du trimestre d’hiver 2020. » Les évaluations effectuées avant le 14 mars seront utilisées et les crédits seront accordés ou non en fonction de ces résultats.

McGill

L’Université McGill mise également sur une reprise des activités d’enseignement en mode virtuel à partir du 30 mars. Le délai pour l’annulation des cours a été prolongé au 15 avril, selon les conditions normales (aucun crédit ni remboursement attribués). McGill offre également la possibilité de choisir une mention Succès / Échec jusqu’au 22 mai prochain. En cas de succès, les crédits sont attribués normalement. Chaque département peut toutefois édicter des conditions conformément au parcours des programmes.

UdeM

L’Université de Montréal indique de son côté que « les activités d’enseignement et les évaluations qui peuvent se faire à distance ont repris depuis le 21 mars. » La date d’abandon des cours est repoussée jusqu’au 15 avril. La fin de session du 30 avril est maintenue, mais les étudiant.e.s pourront compléter les cours jusqu’au 22 mai. L’Institution indique enfin que « si un étudiant voit son parcours d’études perturbé, en tout ou en partie, en raison de la crise sanitaire et que cela a pour effet de prolonger sa scolarité au-delà de la limite permise, il sera autorisé à prolonger sa scolarité. »

L’UdeM annonce toutefois ce 27 mars que « Pour la plupart des cours du trimestre d’hiver 2020, l’étudiant ou étudiante aura le choix : soit conserver le barème de notation littérale initialement prévu, soit opter pour un barème de notation de type « succès ou échec ». Cette décision sera possible jusqu’au 15 juin.

UQAT

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) prolonge la date limite d’abandon sans mention d’échec et sans remboursement jusqu’au 14 avril 2020. « Les étudiantes et les étudiants auront jusqu’à la session hiver 2021 inclusivement pour reprendre sans frais le cours abandonné ou son équivalent.

La fin de session prévue pour le 24 avril est maintenue. « Tous les livrables prévus à l’intérieur des plans de cours, incluant la remise de travaux ainsi que la tenue d’examens, les soutenances ou de tout autre mode d’évaluation, sont actuellement suspendus jusqu’à nouvel ordre » et seront revus selon chaque cours.

Enfin, les universités Laval et de Sherbrooke poursuivent l’enseignement à distance sans accommodement particulier.